DaarDaar

Le meilleur de la presse
flamande en français

Le Vlaams Belang envoie des experts coronasceptiques au Parlement
21·01·22

Le Vlaams Belang envoie des experts coronasceptiques au Parlement

Temps de lecture : 2 minutes Crédit photo :

Pixabay

Le parlement a fini par désigner les experts qui pourront prendre part au débat sur la vaccination obligatoire. Un accouchement pour le moins difficile. À la demande du Vlaams Belang, des coronasceptiques ainsi que Rik Torfs, professeur en droit canonique, seront présents.

Gestion du Covid: la confiance envers les politiques est rompue

Dites-moi qui sont vos virologues de prédilection et je vous dirai de quel bord vous êtes. Voilà la conclusion que l’on peut tirer après la sélection des experts qui vont participer au débat parlementaire sur la vaccination obligatoire et le pass sanitaire.

Les consultations débuteront mercredi prochain au sein de la commission Santé. Le parlement vise un accord d’ici les vacances de Carnaval, mais la discussion s’annonce d’ores et déjà difficile. À peine le processus de désignation des experts a-t-il commencé que de profondes divergences idéologiques font surface.

Après des débats houleux, pas moins de 32 noms ont été retenus. Voici les constats les plus frappants de ce jeu de chaises musicales des experts.

Tout le monde d’accord sur le comité éthique et le droit des patients

Tous les partis se sont rapidement accordés sur l’invitation du Comité consultatif de Bioéthique et du Conseil supérieur de la Santé. La venue de Tom Goffin, professeur en droit de la santé (UGent) et président de la Commission fédérale des droits du patient, n’a pas fait non plus l’objet d’une quelconque objection.

Cette commission a déjà insisté sur le fait que la vaccination obligatoire ne pouvait être que « la dernière planche de salut ». À noter également l’unanimité autour de la désignation d’un expert en droits de l’homme et de l’intervention de Maarten Vansteenkiste (UGent), psychologue de la motivation. Mais c’est là que l’unité s’arrête.

La N-VA et le Vlaams Belang envoient des pourfendeurs politiques

Ce n’est pas un hasard si la N-VA envoie Tijl De Bie, scientifique spécialiste des données à l’UGent et co-instigateur du Manifeste d’hiver, au parlement. Ce manifeste vilipende l’actuelle politique sanitaire ainsi que les œillères des autorités et des virologues.

Plus frappants encore sont les noms qui ont été ajoutés à la liste en raison de la pression tenace du Vlaams Belang. Rik Torfs, docteur en droit canonique, Sam Brokken, professeur en Sciences de la santé, et le vétérinaire Geert Vanden Bossche auront ainsi voix au chapitre.

Ce dernier plaide pour l’arrêt pur et simple de la vaccination contre le coronavirus, tandis que Sam Brokken a été démis de ses fonctions à la haute-école PXL, dans le Limbourg, l’année dernière.

Depuis le début de la crise, il propose que l’on laisse circuler le virus librement au sein de la population saine et que l’on protège uniquement les plus faibles.

Le PVDA, quant à lui, a fait appel à la criminologue Carla Nagels, auteure de la lettre ouverte « Arrêtez de criminaliser les non-vaccinés ».

Des absences notables

Les deux principaux porte-drapeaux du gouvernement, l’infectiologue Erika Vlieghe et le virologue Marc Van Ranst, n’ont pas été invités. Aucun parti n’a sollicité les services de ce dernier. Même sort du côté de Steven Van Gught, qui ne se trouve pas dans la sélection finale.

Coronavirus : ces scientifiques qui se plaignent de nos critiques

 

Partager :
© DaarDaar ASBL 2021 - Mentions légales - Vie Privée