Daar Daar logo

8 février 2016

Le président de la Chambre doit-il taire son opinion?

Temps de lecture: 2 minutes

« Absurde ! » « Insensé ! » « Contraire aux principes ! »  Siegfried Bracke (N-VA), président de la Chambre des représentants, et Sam Voeten,  porte-parole du CD&V, se sont livrés à un échange plus que virulent sur Twitter. Motif ? Le billet d’opinion de Bracke sur « le virage à droite du président du sp.a, John Crombez ». Ambiance des grands jours au sein de la majorité.

À l’évidence, la discussion entamée sur Twitter entre Siegfried Bracke (NVA) et Sam Voeten est tout sauf un échange de politesse. Le porte-parole du CD&V a d’abord posté un tweet acerbe pour dénoncer le caractère inutile et inapproprié du billet d’opinion (dans le quotidien De Standaard) du président de la Chambre des représentants sur le « virage à droite du président du sp.a, John Crombez ». « Avons-nous vraiment besoin de l’analyse de Siegfried Bracke sur le virage de Crombez, alors que le président de la Chambre se doit d’être impartial ? » a-t-il ainsi tweeté avec le hastag #non.

Sur le même ton, le principal concerné a répondu: « Le président de la Chambre est un élu politique qui peut penser, lire, parler, écrire, et même exprimer son désaccord ». Il a ensuite ponctué son message du hashtag #absurde, ce qui a alors mis le feu aux poudres…

#décevant

Le porte-parole du parti de la majorité ne comptait manifestement pas en rester là. «Vous voir, vous le premier citoyen de ce pays, viser de façon aussi négative un parti en particulier: je m’attendais effectivement à mieux de votre part. » Et pour épicer un peu le tout, il a ajouté le hastag #décevant.

Le président de la Chambre a qualifié les propos de son interlocuteur d’absurdes et d’insensés, ce à quoi il a répondu : « Mes propos sont peut-être absurdes et insensés, mais je reste au moins fidèle à mes principes et à mon idéologie ». Voeten a joint à sa réponse une coupure de presse titrant « Siegfried Bracke est l’auteur du manifeste idéologique des socialistes flamands ». Réponse du tac au tac de l’intéressé : « Il est grand temps de commencer à voir (écrire/parler) plus loin que le bout de votre nez. » Hastag : #bassesse #prescription

Ambiance des grands jours donc au sein de la majorité ! Le président de la Chambre a alors décidé que cela suffisait et a clos la séance. Euh pardon, la discussion.

« Heureux de constater que nombre de démocrates-chrétiens et sociaux-démocrates soient des partisans aussi passablement modérés de la Libre Parole. #pointfinal

Nathalie De Bisschop pour Newsmonkey 

Traduit du néerlandais par Guillaume Deneufbourg

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée