Daar Daar logo

(cc) DasWortgewand

7 septembre 2018

Les normes et les valeurs, une notion plus bafouée que jamais

La semaine dernière, Interpol mettait en garde contre d’éventuelles mobilisations violentes d’extrême-droite en Belgique. Dans un tel cas de figure, les regards ne se tournent alors pas directement vers le milieu estudiantin, bien que la thèse ne soit pas à exclure. Et un reportage de l’émission flamande Pano sur Schild & Vrienden, un mouvement identitaire radical, a fini par la confirmer. L’organisation prétend sensibiliser la jeunesse flamande à la défense d’une série de valeurs et de normes. Sur une page Facebook fermée, des conversations dressent un tableau affligeant de la dureté dont les étudiants bien coiffés font preuve. Un déferlement de commentaires racistes et antisémites. Des appels lancés à la jeunesse flamande à prendre les armes. Au propre comme au figuré.

Mais au fond, il ne s’agit là que de 900 militants. N’avons-nous pas déjà connu pareille situation ? Qui se souvient encore du VMO, l’Ordre des militants flamands, une bande d’adeptes nazis qui paradaient en uniforme dans la rue ? Ceux-ci partaient en camp d’entrainement dans les Ardennes et prenaient les armes en faveur de l’identité, des valeurs et des normes flamandes. Leurs rangs comptaient alors des hommes d’âge moyen, au passé sulfureux, qui faisaient plutôt dans le tape-à-l’œil et qui ne battaient pas des records d’intelligence. Constituaient-ils une menace pour notre démocratie ? Allons bon ! Aujourd’hui, les membres de Schild en Vrienden sont jeunes également, et ils semblent propager le même degré de violence. Mais leur perfidie dépasse celle de leurs aînés. Le reportage montre qu’ils contaminent les esprits à travers les réseaux sociaux, et leur stratégie est huilée : leurs avancées passeront par les institutions. Il s’agit de saper les rouages de l’État en occupant des fonctions importantes. Si l’étape est encore longue, il ne fait aucun doute que ce peloton discipliné a franchi les premiers cols.

Il est inexact d’affirmer que le clivage gauche-droite a disparu. En réalité, une radicalisation s’opère dans les deux camps. Toujours sous la bannière « des normes et des valeurs ». En guise de défense, le fondateur et actuel chef de file de Schild en Vrienden met la bile déversée sur la page sur le compte d’un faux profil. Accordons lui le bénéfice du doute afin qu’il nous dise exactement, noir sur blanc ou par le biais des réseaux sociaux, ce qu’il entend par normes et valeurs. Et quiconque brandit ces termes à tout-va devrait également se prêter à l’exercice. Par les temps qui courent, la notion de valeurs et de normes, qu’elles soient flamandes, européennes ou universelles, est la plus bafouée. Le prêche de la haine et de la violence à l’égard de celles et ceux qui pensent et ressentent les choses différemment, qui n’ont pas la même religion ou couleur de peau, n’en a jamais fait partie.

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée