DaarDaar

Le meilleur de la presse
flamande en français

Remco, plus qu’un ex-footballeur avec une grande gueule !
13·09·22

Remco, plus qu’un ex-footballeur avec une grande gueule !

Kristof Liberloo est le chef sport du quotidien régional Het Belang van Limburg.

Temps de lecture : 2 minutes Crédit photo :

DAVID PINTENS (Belga Image)

Maxime Kinique
Traducteur Maxime Kinique

Remco. Ces cinq lettres suffisent, pas besoin de préciser le patronyme. Vous savez tout de suite de qui on parle, non ? Remco aurait tout aussi bien pu être une entreprise de haute technologie venant de mettre sur le marché la dernière technologie de freinage pour voitures électriques ou encore le chiot golden retriever de vos voisins mais comme vous le savez, c’est de tout autre chose qu’on parle ici.

Le week-end dernier, Remco a remporté la Vuelta, autrement dit le Tour d’Espagne. Cela faisait 44 ans que la Belgique attendait qu’un des siens inscrive son nom au palmarès d’un grand tour cycliste. 44 ans que notre pays cherchait un successeur à Johan De Muynck, vainqueur du Tour d’Italie en 1978.

Lorsque De Muynck s’est adjugé le Giro, votre serviteur avait à peine quatre ans et était en deuxième maternelle dans la classe de madame Yvonne à Genebos, un hameau catholique de la commune de Hamme. Le film Grease venait de sortir en salle, l’auteur de bande dessinée Jim Davis de publier le premier album de Garfield et Johan Cruijff de disputer son tout dernier match sous la vareuse de l’Ajax. Ça fait un bail, n’est-ce pas ?

Paris-Roubaix: l’«imbécile» qui a fait tomber Lampaert risque jusqu’à 15.000 euros d’amende

C’est donc avec un énorme soulagement que le peuple belge a salué l’exploit d’Evenepoel. De Schepdael à Heusden, siège du « R. EV 1703 Official Fanclub Limburg », en passant par Kapellen, la victoire de Remco a été fêtée en grande pompe. Croyez-le ou non, mais des boulangers ont même enfourné des éclairs au chocolat rouges, référence à la couleur du maillot que porte le leader du Tour d’Espagne.

« Remco fait exulter et rêver, et il ne manquera pas d’inspirer de nombreux enfants. »

Le sport rassemble et convoque les émotions les plus vives. Le triomphe de Remco sur les routes espagnoles permet à ses supporters de baigner dans une douce euphorie et d’oublier quelque temps l’explosion du prix du gaz et cette guerre absurde qui ravage l’Ukraine. Remco fait exulter et rêver, et il ne manquera pas d’inspirer de nombreux enfants.

Ainsi, le Belge de 22 ans n’avait pas encore franchi la ligne d’arrivée à Madrid que la question brûlait déjà toutes les lèvres : peut-il également remporter la course cycliste la plus importante du calendrier international, à savoir le Tour de France?

Cyclisme à la télé : il est plus que temps de réinventer la roue !

Nous croyons en Evenepoel. Ces dernières semaines, il nous est apparu beaucoup plus serein et calme en course qu’auparavant. À aucun moment il ne s’est démonté, alors qu’il avait toutes les raisons de le faire.

Evenepoel est parfois décrit comme un ex-footballeur avec une trop grande gueule. Ce n’est effectivement pas le style du Brabançon flamand de tourner autour du pot. Chez lui, la seule chose qui tourne à plein régime, ce sont les pédales ! Mais nous aimons son assurance : mieux vaut poursuivre ses rêves que terminer dans l’anonymat du peloton, non ?

« N’empêche que les cinq lettres de Remco se sont déjà frayé un chemin jusque dans les livres d’histoire. Pour l’éternité… »

Personne ne peut prédire si Remco gagnera un jour le Tour mais à 22 ans, le temps joue en sa faveur. Le tour de force majuscule dont il nous a gratifiés en Espagne est d’ores et déjà entré dans les annales du vélo. Ceci dit, il y a un monde de différence entre les Mas, Ayuso, Lopez et Almeida, qui complètement le top 5 de la Vuelta, et les Pogacar et Vingegaard auxquels il devra se frotter sur les routes de France. N’empêche que les cinq lettres de Remco se sont déjà frayé un chemin jusque dans les livres d’histoire. Pour l’éternité…

Partager :
© DaarDaar ASBL 2021 - Mentions légales - Vie Privée