DaarDaar

Le meilleur de la presse
flamande en français

« Comment réagiriez-vous si votre fils était homo ? »
20·06·16

« Comment réagiriez-vous si votre fils était homo ? »

Temps de lecture : 2 minutes Crédit photo :

(c) VRT Nieuws

Auteur⸱e
Ludovic Pierard
Traducteur⸱trice Ludovic Pierard

Invités récemment dans l’émission De Afspraak sur Canvas, des caciques de deux grandes communautés religieuses, l’Islam et le Judaïsme, ont été incapables de répondre à une question pourtant très simple : « Comment réagiriez-vous si votre fils était homo ? ». Je n’en suis toujours pas revenu…

Nous sommes en 2016. À quoi sert-il de baser son style de vie et ses principes sur des textes remontant à Mathusalem ? Je peux encore comprendre qu’on en retire certains fondements pour vivre en accord avec soi-même, mais je n’admettrai jamais qu’on puisse rejeter certaines valeurs essentielles de notre époque et de notre société en se référant à ces écrits. C’est pourquoi je lance ici un appel aux « chefs » de ces communautés religieuses : prenez vos responsabilités, nom de Dieu !

Ayez le courage de vous opposer à certains courants, de porter un regard critique sur vos croyances et vos valeurs et de les actualiser au 21e siècle. Vous prêchez la diversité ? Fort bien ! Joignez le geste à la parole ! Votre rôle est d’inspirer une immense communauté de personnes. Si vous ne pouvez simplement dire qu’avoir un fils homosexuel ne changerait rien pour vous, alors nous avons un sérieux problème. Un énorme problème.

Oh, je sais qu’on me reprochera probablement de tenir des propos « polarisants », mais nous devons lancer ce débat avec virulence et une bonne fois pour toutes. Maintenant. Combien de temps encore allons-nous fermer les yeux sur le courant d’homophobie et d’intolérance qui traverse certains cercles religieux ? Quand leur dirons-nous : « ça suffit, retirez vos œillères et contemplez le monde qui vous entoure » ? Il est beau, magnifique même. Ayez le courage de mettre un bref instant vos croyances de côté et de regarder la réalité. Arrêtez de vous accrocher à l’illusion de l’avènement d’un monde meilleur grâce à la foi. Vivez dans le présent ! Avec les gens qui vous entourent. Aimez-les, aimez tout le monde. Homo ou hétéro, noir ou blanc, réfugié ou né ici. Aimez-vous les uns les autres, et arrêtez de faire primer votre foi sur l’humanité.

Salutations,

Un humaniste inquiet

(Nand De Klerck est politologue)

Partager :
© DaarDaar ASBL 2021 - Mentions légales - Vie Privée