Daar Daar logo

Le PiS populiste? Francken fait la leçon à la VRT

(cc) mkhmarketing

28 octobre 2015

Le PiS populiste? Francken fait la leçon à la VRT

Temps de lecture: 2 minutes

« Victoire des populistes aux élections polonaises ». Manifestement, Theo Francken (N-VA), secrétaire d’État à l’Asile et aux Migrations, n’a pas apprécié ce titre de la rédaction de la VRT. Il y a réagi par un tweet : « Populistes ? Comment cela, populistes ? Veuillez corriger s’il vous plaît. » Le président du parti polonais vainqueur des élections, Jaroslaw Kaczynski, avait récemment déclaré au sujet des migrants qu’ils apportaient « le choléra sur les îles grecques, la dysenterie à Vienne et différentes sortes de parasites en Europe ».

franckentweet

Le parti conservateur et nationaliste polonais Droit et justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski a remporté les élections en Pologne. Le parti a même obtenu la majorité absolue au parlement et il peut diriger seul. Pour la première fois depuis la chute du communisme en 1989, aucun parti de gauche n’a atteint le seuil de représentation. Jaroslaw Kaczynski, qui a obtenu 242 sièges sur les 460, ne sera pas Premier ministre et laisse cet honneur à sa camarade de parti, Beata Szydlo.

Mais il est possible qu’il tire les cordes en coulisse. Jaroslaw Kaczynski a surfé sur la vague des craintes liées à l’accueil des réfugiés. Il a promis d’annuler la décision du gouvernement sortant de souscrire au programme de quotas de migrants à accueillir, prévu par l’Union européenne. Le 12 octobre dernier, Jaroslaw Kaczynski s’est adressé à la foule à Makow Mazowiecki, une ville au nord de Varsovie, déclarant notamment : « Nous devons examiner s’il est exact qu’un accord existe avec l’Union européenne, prévoyant l’accueil de 100 000 musulmans en Pologne ».

Il a ajouté : « Certains signes indiquent déjà la réapparition de maladies dangereuses que nous ne connaissions plus en Europe depuis longtemps. Le choléra sur les îles grecques, la dysenterie à Vienne et différentes sortes de parasites qui, s’ils ne sont pas dangereux pour l’organisme de ces personnes, le sont pour le nôtre. »

Discours nazi

Andrzej Celinski, son opposant politique du parti démocrate, a vivement réagi à ces propos : « Kaczynski n’utilise plus uniquement le discours de la haine : ses propos nous rappellent l’Holocauste. On disait aussi à l’époque que les femmes juives portaient les germes du typhus. Effrayer la population en brandissant l’épouvantail des parasites, c’est un discours nazi. »

Il n’existe par ailleurs aucun accord secret prévoyant l’accueil de « 100 000 » musulmans. Le gouvernement sortant avait voté en faveur de l’accueil de 11 946 réfugiés.

La situation en Pologne est inquiétante. En septembre, une manifestation contre les réfugiés a réuni 5 000 personnes dans la capitale. À Gdansk, des manifestants ont scandé : « Nous ferons aux réfugiés ce qu’Hitler a fait aux juifs », selon l’hebdomadaire The Economist.

Bien qu’eurosceptique, le PiS est partisan d’une OTAN forte comme tampon de protection contre la Russie. Il souhaite également abaisser l’âge de la retraite. Sur les questions d’éthique, le PiS est ultra-conservateur et défend des principes contre l’avortement et l’euthanasie. Concernant l’homosexualité, Jaroslaw Kaczynski a déclaré en 2005 : « L’acceptation de l’homosexualité conduira à l’effondrement de la civilisation. Nous ne pouvons pas l’accepter. »

Mais n’osez surtout pas les qualifier de populistes !

Le service de presse de la VRT aurait aussi pu utiliser « populistes durs », comme le fait le Financieel Dagblad aux Pays-Bas.

Christophe Callewaert

Article en V.O. sur De Wereld Morgen

Traduit du néerlandais par Laurent Holbecq

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée