Daar Daar logo

Et vous, dites-vous « père et mère » ou bien « papa et maman » ?

Photo by Larry Crayton on Unsplash

19 octobre 2020

Et vous, dites-vous « père et mère » ou bien « papa et maman » ?

Temps de lecture: 3 minutes

De plus en plus d’adultes se réfèrent à leurs parents en utilisant les termes ‘papa’ et ‘maman’ – même dans un contexte formel. Enfantin pour certains, évolution pour d’autres, les linguistes parlent de tendance.

Rarement un débat sur le forum linguistique de la VRT n’avait été aussi enflammé. « Vous ne trouvez pas bizarre d’entendre des adultes parler de leur ‘maman’ ou de leur ‘papa’ ? J’ai l’impression que ces mots sont réservés à la petite enfance. » En apparence anodine, la question a suscité une pluie de réactions sur le forum. Et à en croire les commentaires, beaucoup se réfèrent à leurs parents de cette façon.

Peter Debrabandere, professeur de néerlandais à la Vives Hogeschool, confirme cette tendance : « Si les jeunes générations parlent en effet souvent de ‘papa’ et de ‘maman’, cela reste le cas plus tard également, à 20, 30, 40 voire 50 ans. » Est-ce un problème ? « Pas sur le plan linguistique. Les langues évoluent, il faut l’accepter. »

Les langues évoluent, il faut l’accepter

Sara Van Hoof, professeure à l’université de Gand, approuve : « À l’origine, les mots ‘papa’ et ‘maman’ étaient utilisés par les enfants pour s’adresser à leurs parents. Aujourd’hui, ces appellatifs sont de plus en plus utilisés comme synonyme de ‘père’ et ‘mère’. Et ce, dans une multitude de contextes. »

« On voit apparaître des ‘maman’ et des ‘papa’ là où on ne les attend pas », confirme Ruud Hendrickx, spécialiste des questions linguistiques à la VRT. Dans un sujet du journal télévisé sur une orque qui avait nagé pendant des semaines avec le corps sans vie de son petit, j’ai appris qu’elle était redevenue ‘maman’. Dans ce cas, le reporter ne connaît évidemment pas l’animal, mais utilise ce mot pour ajouter une charge émotionnelle à son propos. »

Le formalisme d’antan a fait place à des rapports plus chaleureux

D’où vient ce glissement linguistique ? Pour répondre à cette question, il faut se replonger dans l’histoire. Walter Weyns, professeur de sociologie à l’université d’Anvers : « Avant la Première Guerre mondiale, il était d’usage d’appeler ses parents ‘père’ et ‘mère’. Ces mots instauraient une autorité, mettaient une distance. Les générations suivantes ont logiquement perpétué la tradition. » Mais aujourd’hui, il ne reste plus grand-chose de cette hiérarchie « Le formalisme d’antan a fait place à des rapports plus chaleureux entre parents et enfants. Dès lors, il était plus facile d’utiliser des appellations affectives, même plus tard à l’âge adulte ou lorsqu’on est soi-même parent. »


►►► Écoutez aussi Dring Dring, le podcast qui vous fait découvrir la Flandre à vélo


Notre langue est devenue moins formelle au cours des 20 dernières années. Les discours sont empreints d’une plus grande empathie, surtout dans les reportages à la télé, où les journalistes se mettent au niveau de leur public, notamment en ayant recours à un champ lexical davantage chargé en émotion. Les téléspectateurs ont tendance à reprendre ce vocabulaire. »

Appellatifs et descriptifs

Peter Debrabandere : « ‘Papa’ et ‘maman’ ne sont donc plus uniquement utilisés comme appellatifs, mais aussi comme descriptifs dans un contexte plus formel ». Il souligne toutefois que certaines dénominations affectives réservées aux parents conservent leur fonction d’origine : « On n’entendra jamais une journaliste parler du ‘papounet’ ou de la ‘mamounette’ d’un ou d’une responsable politique. » Infantilisation de la langue ? Peter Debramandere ne dément pas : « Qu’un enseignant demande à un élève ‘C’est ta maman là-bas ?’, je peux encore l’entendre. Mais qu’on parle à la télévision de congé parental ‘des papas et des mamans’, c’est non seulement curieux, mais aussi infantilisant.

Un avis que Ruud Hendrickx ne partage pas. « À l’évidence, un journaliste flegmatique sans enfant n’adoptera pas le même style de communication qu’une jeune mère de famille. Le vécu et la situation dans laquelle se trouve le locuteur ont aussi une influence. »

Mots clés :
© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée