Daar Daar logo

5 janvier 2016

Grève SNCB : covoiturez avec l’Open Vld!

Temps de lecture: 2 minutes

Les libéraux flamands lancent une vaste opération de covoiturage baptisée « blauwe Uber ». Objectif ? Aider symboliquement les victimes des grévistes de la SNCB. Les pontes du parti proposent ainsi aux citoyens de leur laisser un message sur Facebook ou Twitter pour organiser leur trajet. Gwendolyn Rutten, la présidente des libéraux flamands, partira même trois heures plus tôt que d’habitude pour véhiculer les navetteurs délaissés par la compagnie des chemins de fer !

 

Traduction du tweet : Jour de grève ? L’Open Vld ne vous laisse pas en rade ! Covoiturez avec l’un de nos représentants politiques ! #liberté #covoiturage Comment faire ? Organisez votre trajet avec l’un des représentants du parti en lui envoyant un message sur Facebook ou Twitter !

Il vous plairait d’aller demain au bureau en compagnie de Vincent Van Quickenborne ou de Maggie De Block ? C’est possible ! En effet, l’Open Vld vient de lancer une vaste campagne de covoiturage baptisée « #blauwecarpool » ou « blauwe Uber ». But de l’action : permettre à quelques navetteurs de se rendre quand même sur leur lieu de travail lors des deux prochains jours de grève à la SNCB. Le slogan de la campagne est sans équivoque  : « Jour de grève ? L’Open Vld ne vous laisse pas en rade ! » Gwendolyn Rutten, la présidente du parti, partira même trois heures plus tôt que d’habitude pour accompagner les navetteurs délaissés par la compagnie des chemins de fer !

Ces dernières semaines, les syndicats des cheminots n’ont pas nécessairement brillé par la clarté de leur communication : grève ou pas grève, la question existentielle, sans compter la multitude de communiqués plus flous les uns que les autres, notamment à  l’adresse des étudiants en examen, les querelles entre la branche francophone et la branche flamande, et j’en passe.

Et voilà que l’Open Vld enfonce le clou en lançant une vaste contre-offensive : un service de covoiturage organisé lors des deux jours de grève annoncés par les syndicats. L’idée n’est certes pas originale : Unizo, l’Union des entrepreneurs indépendants, avait déjà lancé des initiatives similaires lors de grèves précédentes. Mais cette fois, les libéraux flamands ont voulu donner un vrai sens politique à un message qui a été manifestement mûrement réfléchi. La campagne a été lancée dès ce matin à grande échelle par tous les pontes du parti pour convaincre les « clients-électeurs » de participer à leur action  « Uber bleu ». Nous en reprenons quelques exemples ci-dessous.

Deux places au départ de Courtrai avec Vincent Van Quickenborne

 

 

Une place au départ d’Alost avec Jean-Jacques De Gucht

 

 

Les plus petites liaisons sont également assurées : Ostende-Genk avec Bart Tommelein

Article de Wouter Verschelden pour Newsmonkey

Traduit du néerlandais par Guillaume Deneufbourg

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée