Catalogne : des flamingants dénoncent l’hypocrisie de la N-VA

2 octobre 2017 | Auteur : | Temps de lecture : 2 minutes

Alors que le scrutin sur l’autodétermination catalane a été marqué dimanche par des violences policières, les nationalistes flamands ont été nombreux à s’exprimer sur Twitter. Les grandes personnalités politiques de la N-VA ont globalement dénoncé des mesures anti-démocratiques. Mais pour certains flamingants, leur position relève avant tout de l’hypocrisie.

Sans grande surprise, le plus actif des membres de la N-VA sur Twitter a été Theo Francken. S’exprimant parfois en anglais, parfois en néerlandais, il a notamment exprimé son soutien à Charles Michel, reconnu comme étant le premier dirigeant européen à dénoncer les violences perpétrées par les autorités de Madrid. 

« Fier membre de notre gouvernement. Fier d’avoir Charles Michel pour Premier ministre. Nous ne tournons pas le regard! #Catalonia »

Le Secrétaire d’Etat s’en est dans la foulée pris à l’Union européenne, et a souligné que l’aspect anti-constitutionnel du référendum n’était pas réellement un obstacle à la création d’un nouvel Etat:

« Une violence policière similaire en Hongrie ou en Pologne, et Juncker, Timmermans… auraient été furieux. Et là? Rien. #EUfail »

« La séparation va à l’encontre de la constitution espagnole, disent les unionistes. C’était également le cas lors de la naissance des Etats-Unis et de la Belgique. »

Surfant sur le scandale dont il a récemment fait l’objet, Theo Francken a retweeté une publication quelque peu osée:

« Traiter à tort et a travers tout le monde de fasciste, mais se taire lorsque les vrais fascistes se réveillent en Espagne. Nos politiciens en sont capables. »

Theo Francken semble par ailleurs avoir apprécié une caricature de Pierre Kroll:

« Pour faire les hypocrites, vous êtes énormément doués! »

Réagissant à l’arrestation du politologue et nationaliste-flamand Bart Maddens en Catalogne, Theo Francken lui a exprimé son soutien.

« Il y a actuellement énormément de nationalistes flamands en Catalogne. Soyez forts! » 

Mais sa réaction n’était apparemment pas du goût de tout le monde:

« Pour ce qui est de l’indépendance flamande, vous vous taisez, vous et vos collègues. Faites les hypocrites, pour ça vous êtes énormément doués #piecedetheatre #N-VA »

« Maintenant que la N-VA a supprimé ses exigences flamandes d’autonomie, ils partent jouer les opportunistes hypocrites #catalogne »

« Et malgré votre agenda chargé, ou étiez-vous? Jan, Liesbeth, Matthias, Peumans etc…? »

Entre dénonciation et admiration

Les autres représentants de la N-VA se sont également exprimé sur Twitter. A commencer par le président du parti, Bart De Wever.

« Pas de place en Europe pour des politiques qui utilisent la violence. Ceux qui continuent de refuser l’appel à une médiation internationale ignorent la démocratie. »

Le ministre-président flamand Geert Bourgeois a, lui, lancé un message en anglais aux autorités espagnoles: 

« Madrid cessez la violence, engagez un dialogue avec les dirigeants légitimes d’un peuple pacifique. »

De son côté, le ministre flamand de la Mobilité n’a pas caché son admiration pour les Catalans:

« Quel style, quelle classe, quel peuple #CatalanReferendum »

Enfin, le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, a préféré retweeter les publications de son Premier ministre et de ses collègues, ainsi que celle de la rédactrice en chef du Tijd:

« Ces images. Dans notre Europe. »

Comme vous le savez, DaarDaar est constamment à la recherche de subsides et d'investisseurs. N'hésitez pas à nous soutenir via virement à DAARDAAR ASBL BE13 1430 9380 2539 ou via Paypal

Mots clés : , , , , , , , ,

DaarDaar

DaarDaar c'est le meilleur de la presse flamande en français. Nous rassemblons pour vous, chaque jour, les meilleurs articles et éditos de la presse flamande, accessibles en quelques clics.

Auteur :