DaarDaar

Le meilleur de la presse
flamande en français

Football et harcèlement: nouvelles normes et valeurs à l’Antwerp ?
23·03·22

Football et harcèlement: nouvelles normes et valeurs à l’Antwerp ?

Dirk Hendrikx est journaliste pour le quotidien Gazet Van Antwerpen.

Temps de lecture : 2 minutes Crédit photo :

Belga (TOM GOYVAERTS)

Auteur
Maxime Kinique
Traducteur Maxime Kinique

« Marc Overmars correspond à nos normes et valeurs », a déclaré Sven Jaecques, le directeur général de l’Antwerp, à propos du nouveau directeur sportif du club. Les conversations promettent d’être animées au Bosuil au cours des prochaines semaines ! 

Trois jours après que le président du parti socialiste a fait parler de lui en poussant la chansonnette dans un costume de lapin, une nouvelle surprise de taille est venue émailler l’actualité de la cité des diamantaires lundi après-midi.

L’homme qui a été contraint de quitter l’Ajax la queue entre les jambes le mois dernier parce qu’il avait envoyé pendant des années des messages enflammés à des subordonnés de sexe féminin, y compris des photos de son pénis, vient d’être accueilli avec tambour et trompette à l’Antwerp.

« Overmars est le prototype du sournois qui choisit ses victimes parmi ses subordonnées. »

Le matricule 1 compte sur le Néerlandais pour entrer dans une autre dimension sur le plan sportif, et c’est ce qui explique pourquoi ce transfert suscite l’enthousiasme de certains supporters, masculins comme féminins. Et pourquoi l’ambitieux président Paul Gheysens, qui ne compte plus les millions qu’il a déjà investis dans le club, a effectué ce choix. Mais cela n’explique pas pourquoi, en coulisses, personne n’a freiné des quatre fers pour empêcher la réalisation de ce transfert.

Et pourtant, parmi les administrateurs du Great Old, on retrouve notamment l’épouse et la fille de Paul Gheysens. Ces deux gentes dames n’apprécieraient guère de nouvelles frasques de la part du nouveau directeur sportif du club mais n’ont, vu leur statut, guère de craintes à nourrir à cet égard. Car Overmars est le prototype du sournois qui choisit ses victimes parmi ses subordonnées.

Harceler quelqu’un est une chose, le faire avec une personne qui pourrait avoir à subir des conséquences sur le plan professionnel en est une autre. Le harceleur est ainsi en position de faire chanter sa victime, et cela débouche sur le même genre d’histoires douloureuses que celles que nous n’avons que trop entendues lors du procès de Bart De Pauw.

Au conseil d’administration de l’Antwerp siègent également des personnalités éminentes telles que le patron du port Jacques Vandermeiren ou l’ancien ministre N-VA Philippe Muyters : voient-ils eux aussi d’un bon œil l’arrivée du nouveau collaborateur du club anversois ? 

On se rassurera en se disant que le risque qu’Overmars retombe dans ses travers salaces est très faible. Qui plus est, tout le monde a droit à une seconde chance.

Le revers de la médaille #MeToo, c’est que la société cloue désormais un peu trop vite les gens au pilori. Cependant, certains footballeurs doivent ronger plus longtemps leur frein après une carte rouge qu’Overmars après tous les faits de harcèlement dont il s’est rendu coupable.

L’encre sur le C4 décerné au Néerlandais est en effet à peine sèche, et l’intéressé ferait qui plus est l’objet d’une enquête après que des plaintes formelles ont été déposées contre lui, ce qui pourrait jouer des tours à l’Antwerp.

Messieurs, cherchez votre place dans un monde qui change

 

Certes, le milieu du ballon rond n’est pas le plus à cheval sur les principes, et la signature d’Overmars au Bosuil n’est pas à mettre sur un même pied que le comportement de certains supporters de Chelsea, qui n’ont pas hésité à chanter à la gloire du propriétaire du club, Roman Abramovitch (ndt : un proche du président russe Vladimir Poutine), alors que le sang avait déjà commencé à couler en Ukraine. Il n’empêche que le football belge se serait bien passé de cet épisode qui n’a vraiment rien de glorieux.      

Partager :
Mots clés :
© DaarDaar ASBL 2021 - Mentions légales - Vie Privée