DaarDaar

Le meilleur de la presse
flamande en français

Conner Rousseau : « Je ne pense pas que ma participation à The Masked Singer ait nui à qui que ce soit. »
22·03·22

Conner Rousseau : « Je ne pense pas que ma participation à The Masked Singer ait nui à qui que ce soit. »

Temps de lecture : 3 minutes Crédit photo :

Belgaimage (DIRK WAEM)

Auteur
Fabrice Claes
Traducteur Fabrice Claes

The Masked Singer est un télé-crochet similaire à The Voice, si ce n’est que les participants, des célébrités flamandes, chantent dans un costume qui les empêche de se faire reconnaître. Parmi les finalistes figurait, déguisé en lapin, un certain Conner Rousseau, président de Vooruit, ce qui a déclenché une avalanche de critiques. Un président de parti digne de ce nom peut-il participer à ce genre d’émission ? Conner Rousseau se défend : « Je ne suis pas qu’un politique, je suis aussi un jeune homme dans la vingtaine. »

Quelles furent les réactions à votre participation ?

« Les réactions que j’ai lues sont super positives. Je n’ai pas encore pu finir de lire mes e-mails, mes SMS et mes messages sur WhatsApp ou sur Instagram : mes boîtes de réception débordent. Ai-je aussi vu les opinions plus critiques ? J’ai compris que certains politiques ont exprimé leur jalousie, mais j’ai aussi lu de nombreux messages de gens pour qui les querelles politiciennes n’ont pas lieu d’être dans cette affaire. Cette émission, c’est du divertissement, et il faut que cela reste du divertissement. N’en faisons pas une question politique.
Bien entendu, je savais très bien que je m’exposais aux critiques. C’est inévitable, que j’y participe en tant que Conner Rousseau ou en tant qu’homme politique. »

Vous avez déclaré avoir hésité à participer. Qu’est-ce qui a fait pencher la balance ?

« C’est avant tout une question d’agenda. L’émission a été enregistrée pendant l’été, période pendant laquelle j’ai plus de temps. Aussi, les enregistrements avaient lieu le dimanche. Je dois aussi reconnaître que la production a tenu compte de mon emploi du temps. Par exemple, j’ai pu suivre un cours de chant le vendredi soir, de 22h00 à 24h00. Si l’émission avait été enregistrée aujourd’hui, je n’aurais pas pu combiner ma participation avec mon travail de président de parti.

En outre, je me suis posé d’autres questions. Suis-je bien capable de chanter ? Est-ce bien nécessaire de participer ? Est-ce la place d’un homme politique ? Mais en fin de compte, je me suis dit que tout le monde exerce des activités en dehors de son métier. Et donc : pourquoi pas moi ? Par contre, je n’avais jamais imaginé pouvoir rester aussi longtemps dans l’émission. »

Jugez-vous votre performance à l’émission compatible avec le sérieux que l’on attend d’un président de parti ?

« Oui, car je fais mon boulot pendant ce temps. La TVA sur l’électricité, est-elle descendue à 6 pour cent, oui ou non ? Ai-je nui à qui que ce soit dans cette émission ? Je ne pense pas. »

Comprenez-vous que cela soit problématique pour certains ?

« Non, car je suis toujours resté moi-même. Je suis plus qu’un président de parti. Je ne comprends pas. Les gens disent toujours que les politiques doivent rester des humains avant tout. C’est ce que je fais. Cette émission touche beaucoup de monde : 2 millions de téléspectateurs. Cela fait beaucoup de citoyens ordinaires qui en ont profité. Je pense que les réactions outrées sont un peu déconnectées de la réalité. Car en définitive, je suis aussi un jeune homme dans la vingtaine. »

Mais votre participation s’explique aussi par le fait que ces 2 millions de téléspectateurs représentent aussi 2 millions d’électeurs potentiels.

« The Masked Singer n’est pas une émission politique. Je n’y ai fait aucune déclaration politique. On m’a demandé de participer à l’émission. Ce n’est pas moi qui ai voulu à tout prix m’incruster. »

La guerre fait rage en Europe, les gens ont du mal à payer leur facture d’énergie… Vu le climat actuel, comprenez-vous que certains trouvent étrange que le président d’un parti politique participe à ce genre d’émission ?

« Les gens savent très bien que ce programme a été enregistré il y a neuf mois. S’il fallait raisonner de la sorte, on ne ferait jamais rien. Puis, je l’ai déjà dit : si l’enregistrement avait eu lieu aujourd’hui, je n’aurais pas participé à l’émission. »

Partager :
© DaarDaar ASBL 2021 - Mentions légales - Vie Privée