Daar Daar logo

Détournements et enrichissements personnels à la VRT

(c) DaarDaar

16 octobre 2020

Détournements et enrichissements personnels à la VRT

Temps de lecture: 2 minutes

Dans son rapport d’audit sur la VRT, Audit Vlaanderen, organe de contrôle des pouvoirs locaux et de l’administration flamande, brosse le tableau d’une organisation détournant systématiquement et délibérément des budgets à des fins d’enrichissement personnel ou au profit de partis amis. Un rapport dont le Conseil d’administration de la chaine a pris connaissance lundi dernier, et que le quotidien De Tijd a pu consulter.

Audit Vlaanderen parle ainsi de violations évidentes de la législation relative aux marchés publics, dont les principes de base auraient été bafoués. Ces violations ne sont pas (uniquement) le fruit de l’ignorance ou de vices de forme, mais relèvent de structures mises en place délibérément dans le but d’attribuer un marché à un prestataire précis.

Le rapport souligne non seulement des omissions au sein du service des achats, mais aussi un problème plus large de culture organisationnelle. Des marchés sont lancés en dilettante et en méconnaissance de la législation en vigueur. Dans certains dossiers concrets, Audit Vlaanderen a même mis le doigt sur des commandes n’ayant aucun rapport avec la VRT, sans doute destinées à des usages privés.

Manque de transparence

Le rapport dénonce en outre le manque de transparence dans les contrats avec les maisons de production et les vedettes du petit écran. Bien souvent, les offres concrètes ou les preuves qui justifient certains montants n’y figurent pas. Le flou règne également quant à savoir qui, au terme d’une production, devient propriétaire de certaines acquisitions telles que des pièces de décor ou des meubles conçus pour l’occasion.

Il arrive que des montages purement artificiels soient mis sur pied afin de rémunérer une personnalité télévisuelle plus grassement que ne le prévoient les dispositions contractuelles. Parmi les classiques, citons le versement d’indemnités de consultance pour lesquelles il est difficile d’établir si des services ont bel et bien été fournis en échange.

Atteintes à l’intégrité

Un dernier volet du rapport d’audit a examiné des atteintes spécifiques à l’intégrité des collaborateurs, notamment des conflits d’intérêts avec des affaires privées, la transmission d’informations confidentielles ou le recrutement d’amis ou de membres de la famille.

Si le résumé ne fait état d’aucun nom, l’identité d’une personne se devine à la lecture d’un passage sur les conflits d’intérêts. Les regards convergent vers Rudi De Kerpel, qui siège au sein du conseil d’administration en tant que commissaire du gouvernement. Les entreprises Eurotuin Groep et Durapack, dont il est porte-parole, ont des années durant sponsorisé et approvisionné l’évènement De Warmste Week. Or, le mandat de l’intéressé n’autorisait pas de tels liens. « Je n’avais jamais entendu parler de cette règle auparavant, mais je me devais de la connaître », s’est défendu De Kerpel. Mardi dernier, il a présenté sa démission en tant que représentant de la communauté flamande.

Irrégularités répétitives

Il ressort également du rapport qu’il s’agit déjà de la troisième enquête approfondie menée en quatre ans par Audit Vlaanderen, après des rapports en 2017 et en 2019, mettant à chaque fois le doigt sur des irrégularités « significatives ».

Les dossiers les plus analysés concernent le département Média & Production, le plus grand de la VRT, où travaille environ le tiers des près de 2000 collaborateurs. Jusqu’en début d’année, le département était mené par Peter Claes, sulfureux dirigeant entre-temps démis de ses fonctions qui a retrouvé de l’embauche en tant que consultant à l’Antwerp, club de football de l’élite nationale.

Des lacunes dans les contrôles laissent penser que des problèmes similaires peuvent se présenter à d’autres niveaux. La VRT, l’une des plus grandes entreprises publiques flamandes, bénéficie chaque année de quelque 270 millions de dotations publiques. Soit dit en passant.

Mots clés :
© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée