DaarDaar

Le meilleur de la presse
flamande en français

Bart De Wever omniprésent dans les émissions flamandes de divertissement
16·02·22

Bart De Wever omniprésent dans les émissions flamandes de divertissement

Temps de lecture : 2 minutes Crédit photo :

Photo de Huỳnh Đạt provenant de Pexels

Guilhem Lejeune
Traducteur Guilhem Lejeune

Que ce soit pour vendre une pièce ancienne, participer au ramassage des ordures ou parcourir les montagnes grecques à dos d’âne, Bart De Wever (N-VA) est une valeur sûre du petit écran flamand en ce début d’année. « Sa famille, par contre, reste hors champ. »

Bart De Wever vient vendre une pièce en or de l’époque romaine qu’il a reçue en héritage dans l’émission Stukken van mensen. Bart De Wever participe au ramassage des ordures dans « sa » ville d’Anvers dans l’émission De vuilste jobs VIPS. Bart De Wever rend visite à Otto-Jan Ham et à Jani Kazaltzis sur l’île grecque de Sifnos dans Viva la feta, une émission diffusée prochainement sur Play4. En ce début d’année, le président de la N-VA est omniprésent sur le petit écran.

Mais un responsable politique à l’agenda bien rempli a-t-il le temps de s’adonner à ce genre d’exercice ? À moins que ces initiatives ne s’inscrivent dans sa campagne et dans l’élaboration minutieuse de son image ? Son porte-parole, Johan Vermant, n’y voit en tout cas « pas d’offensive calculée ». « Le fait que les dates de diffusion coïncident plus ou moins relève du hasard. L’émission Stukken van mensen a été tournée en septembre, De vuilste jobs VIPS en janvier. »

Il n’y a pas vraiment de risque d’excès, selon le porte-parole : l’emploi du temps de Bart De Wever se prête peu à ce genre de virées. « L’enregistrement de De vuilste jobs a eu lieu un dimanche dans la nuit, celui de Stukken van mensen un vendredi soir, et celui de Viva la feta pendant le week-end. Notre principale préoccupation, ce sont les délais. Car les semaines de Bart sont surchargées. Entre les séances au Parlement, les réunions du parti, le collège de la ville… Avec tout ce qui peut encore venir s’y ajouter, on est vite saturés. C’est la réalité qui fait que ça ne peut jamais déraper. »

Marathon

On peut s’interroger sur la valeur ajoutée, sur le fond, d’une balade à dos d’âne en Grèce. Selon Johan Vermant, Bart De Wever est très impliqué dans le choix des programmes. « Il n’y a pas de critères fixes, mais il se demande toujours en quoi l’émission est utile. Le camion à ordures, c’était intéressant pour être au contact des employés de sa ville. En Grèce, c’était l’aspect sportif qui primait : le voyage a eu lieu juste avant le marathon d’Athènes et il a donc pu s’entraîner dans les collines. Quant à la pièce, les recettes ont été reversées à une œuvre de charité. »

Le facteur essentiel, pour participer à une émission, c’est de le faire avec plaisir et sincérité. « Si on n’est pas à l’aise, mieux vaut éviter. Le résultat manquera d’authenticité, et les téléspectateurs le verront tout de suite. Mais Bart pose quand même des limites. À l’exception du documentaire BDW, qui le suit au quotidien, sa famille reste hors champ. »

Stukken van mensen – Sur Play4 à 21 h 30 

De vuilste jobs VIPs – À partir de 22 h 45 sur VTM Go 

Viva la feta – Ce printemps sur Play4 

Vlaamsparlement.tv : le retour de la télévision d’Etat

Partager :
© DaarDaar ASBL 2021 - Mentions légales - Vie Privée