Daar Daar logo

28 décembre 2018

Vous avez prouvé que DaarDaar ne doit pas disparaître, merci!

Auteur

Deux semaines après la publication de notre appel à l’aide et de la lettre de Thomas Gunzig, il est temps de faire un bilan. Et quel bilan !

Vos innombrables messages de soutien, likes, retweets et dons prouvent à quel point vous ne voulez pas que DaarDaar disparaisse. Un grand merci !

La campagne en quelques chiffres

En deux semaines, nous avons récolté 13.935 euros grâce aux dons de 249 personnes.

+ 400 likes sur Facebook

+ 30 % d’abonnés à notre newsletter

+ 260 followers sur Twitter

Le relais des médias

Au-delà des lecteurs, l’appel de Thomas Gunzig pour sauver DaarDaar, cosigné par une vingtaine de personnalités, a aussi été relayé par de nombreux médias : la RTBFLe SoirLa LibreL’Avenir, Paris Match, Bruzz, BX1 ou Antenne Centre… Merci à eux.

Les promesses politiques

Et ce n’est pas tout : DaarDaar a fait l’objet d’une question au Parlement de la Fédération Wallonie Bruxelles ce mardi, sous l’impulsion des députés Stéphane Hazée (Ecolo) et Fabian Culot (MR). Le ministre des médias, Jean-Claude Marcourt (PS), a assuré à cette occasion qu’il allait rencontrer l’équipe pour voir comment assurer notre pérennité. « Je tiens à dire aujourd’hui solennellement devant vous que nous ferons le nécessaire. Je rencontrerai les responsables du projet de manière à ce que projet devienne pérenne et que nous examinions ensemble, à partir de 2019, comment assurer sa viabilité » a-t-il ainsi déclaré.

Nous nous réjouissons de la volonté du ministre Marcourt de vouloir aider notre projet, et sommes impatients de découvrir de quelle manière ce soutien se traduira.

Et maintenant ?

Grâce à vos dons, nous allons pouvoir de nouveau rémunérer nos traducteurs et repayer les droits d’auteurs pour l’année prochaine. Nous recommencerons à publier plus d’articles que les mois précédents.

Mais, nous n’en restons pas là : depuis octobre, nous suivons le programme Seeds de Coopcity qui accompagne de jeunes entreprises sociales. À l’issue de cette formation de 8 mois, notre objectif est de rendre DaarDaar pérenne sur le plan financier en élaborant un business plan qui nous permettra de diversifier nos revenus.

Merci !

Merci aux députés d’avoir soulevé la menace de notre disparition devant le Parlement, merci à nos confrères de la presse pour leur soutien, merci encore à Thomas Gunzig et aux signataires de sa lettre, et surtout, merci à vous, chers lecteurs et lectrices, pour vos dons et votre fidélité ! Grâce à vous, nous pouvons démarrer l’année 2019 sereinement et plus motivés que jamais !

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée