Daar Daar logo

13 septembre 2015

Pascal Smet : « RER = Réseau Éternellement Retardé »

Temps de lecture: 1 minute
Fabrice Claes
Traducteur Fabrice Claes

La SNCB est en train de mijoter un réseau périphérique pour Anvers et d’autres villes belges. Voilà de quoi faire froncer les sourcils du ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet (SP.A). « Depuis 20 ans, Bruxelles attend la finalisation du RER, des initiales qui désignent désormais un Réseau Éternellement Retardé. »

Anvers, mais aussi Gand, Liège et Charleroi aimeraient améliorer les connexions ferroviaires avec les communes de leur périphérie.

Selon le quotidien De Tijd, ce genre de liaisons permet une amélioration des fréquences et une harmonisation avec les transports urbains, tout en évitant les gros investissements en infrastructures. C’est pourtant ce qui arrive au Réseau Express Régional (RER) bruxellois, retardé depuis de nombreuses années par le poids des procédures.

Le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet (SP.A), n’a pas tardé à réagir en demandant à sa collègue du fédéral Jacqueline Galant (MR) de terminer le réseau périphérique bruxellois avant de créer d’autres réseaux dans d’autres villes.

Pour M. Smet, « il est positif qu’Anvers veuille disposer d’un RER pour lutter contre les problèmes de circulation ». Mais il conseille en même temps aux Anversois « de ne pas trop rêver. »

« À Bruxelles, c’est-à-dire la plus grande agglomération, le principal pôle d’emploi et la zone de circulation la plus dense du pays, cela fait vingt ans que nous attendons la finalisation du RER. À tel point que désormais, ces initiales signifient Réseau Eternellement Retardé. »

Article en V.O. sur Brusselnieuws.be

Traduit de néerlandais par Fabrice Claes

Mots clés :
© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée