Daar Daar logo

Les garçons davantage attirés par l’extrême droite que les filles

(cc) Pixabay

22 mai 2019

Les garçons davantage attirés par l’extrême droite que les filles

Tous les mercredis, notre responsable éditoriale, Joyce Azar, propose dans l’émission Matin Première une chronique vue de Flandre. Une porte ouverte sur l’actualité du nord du pays.

Temps de lecture: 1 minute

Abaisser l’âge du droit de vote à 16 ans profiterait avant tout aux extrêmes. C’est l’une des conclusions d’un sondage mené par VTM et Het Laatste Nieuws, un sondage qui révèle aussi une étonnante différence idéologique entre les filles et les garçons. 

L’enquête, réalisée avec le Conseil flamand de la Jeunesse, a été menée auprès d’un millier de jeunes de 12 à 24 ans. Des jeunes qui ne sont donc pas tous en âge de voter, mais les résultats n’en sont pas moins interpellants: s’ils étaient aujourd’hui appelés aux urnes, la moitié des garçons sondés donneraient leur voix à un parti conservateur ou d’extrême droite. Pas moins de 25% d’entre eux l’offriraient au Vlaams Belang. Côté filles, la donne est tout autre, puisque près de la moitié d’entre elles opteraient pour un parti de gauche. 33% voteraient pour les écologistes de Groen et 12% pour le Belang.

Cette différence filles-garçons se ressent aussi dans la position des 12-24 ans concernant certains phénomènes de société.

Plusieurs facteurs expliquent cette tendance. D’après le politologue gantois, Nicolas Bouteca, les hommes, même adultes, votent généralement plus facilement pour des partis radicaux et anti-conformistes. Mais l’attirance des garçons pour le Vlaams Belang s’explique aussi par la présence de deux de ses figures de proue: le président du parti d’extrême droite, Tom Van Grieken (32 ans) et son poulain, le leader de Schild en Vrienden, Dries Van Langenhove.

La suite de la chronique de Joyce Azar sur le site Auvio de la RTBF

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée