Daar Daar logo

Les cours à distance, une métamorphose pour l’enseignement flamand

(cc) Pixabay

21 avril 2020

Les cours à distance, une métamorphose pour l’enseignement flamand

Temps de lecture: 2 minutes

Les cours ont donc repris ce lundi. Avec de la nouvelle matière en Flandre, comme le veulent les référentiels de compétence. Enfin débarrassés des révisions ! Franchement, on ne va pas s’en plaindre, car ce surplace commençait à devenir lassant. Pour le moment, les portes des écoles restent toutefois closes, sauf pour les enfants dont les parents ne peuvent télétravailler. En pratique, rien ne change : les cours étaient désertes avant les congés de Pâques et le resteront après, même si la liste des professions essentielles a été allongée dans l’intervalle. 

Ces dernières semaines, les enseignants n’ont pas ménagé leurs efforts pour imaginer des cours à dispenser à distance et les mettre sur pied. Ils ont, le plus souvent, eu recours aux séquences vidéo préenregistrées, les retransmissions en direct n’étant pas envisageables, car risquant de faire crasher le serveur de l’école. Et puis, les écoliers ne peuvent pas forcément disposer de l’ordinateur de la maison à tout moment de la journée – quand ils en ont un. Résultat : YouTube est devenu, plus qu’avant encore, un puits d’érudition, dont tout le monde peut d’ailleurs profiter. On lit même que les écoles qui avaient invité leurs élèves, bien avant la crise, à acheter un ordinateur portable, ont été bien avisées de ce faire. Ceux qui ont osé critiquer à l’époque, arguant qu’un tel achat était un luxe inutile, n’oseraient plus la ramener aujourd’hui. 

Les cours en ligne étaient déjà en vogue avant la crise, même s’ils restaient pour la plupart au stade d’expérimentations menées par des établissements téméraires. En quelques semaines, le corps enseignant a sérieusement approfondi ses connaissances en matière d’apprentissage à distance. Les cours numériques présentent aussi un beau potentiel de diversification, permettent aux élèves de travailler à leur propre rythme et parfois même de rencontrer un autre professeur, qui expliquera peut-être les choses différemment. Les écoles essaient depuis longtemps d’investir dans le « sur-mesure ». À ce titre, elles ont clairement une occasion à saisir. Ce ne sera toutefois pas forcément évident pour toutes les matières, à commencer par les cours pratiques. Essayez donc d’équarrir un morceau de bois ou de maçonner un mur en vidéo. Un ordinateur portable risque de ne pas suffire.

La valeur des leçons « old school »

Nous ne saurons que vendredi quand les écoles rouvriront. Tout porte à croire que cette réouverture se déroulera en plusieurs phases, comme le suggère Ben Weyts, ministre flamand de l’Enseignement (N-VA). Mais quelle que soit la formule choisie, rien ne sera plus jamais comme avant. Le virus frappera sans doute lui aussi en plusieurs vagues, nous pouvons donc d’ores et déjà nous préparer à d’autres fermetures. 

Le pédagogue Dirk Van Damme, directeur du Centre pour la Recherche et l’Innovation dans l’Enseignement de l’OCDE, conseille aux écoles à ne pas revenir trop vite à l’« ancienne norme » et à un enseignement exclusivement dispensé en classe. Un écran ne pourra jamais rivaliser avec un enseignant en chair et en os, nous le savons. Et si les leçons « old school » en présentiel devenaient rares au point d’être enfin appréciées à leur juste valeur ?

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée