Daar Daar logo

Les points frappants du nouveau gouvernement flamand

(cc) Pixabay

30 septembre 2019

Les points frappants du nouveau gouvernement flamand

Temps de lecture: 2 minutes
Joyce Azar
Auteur

Le gouvernement flamand de Jambon Ier est désormais un fait. Si les portefeuilles des ministres n’ont pas encore été distribués, un accord a officiellement été conclu entre la N-VA, le CD&V et l’Open VLD. Le texte de 300 pages est surtout axé sur l’emploi, l’intégration et la politique sociale. Il se distingue également par quelques mesures symboliques, voire parfois étonnantes. Petit aperçu en quelques points.

 

Emploi et politique sociale:

• Un « bonus emploi » est mis en place. Toutes les personnes qui perçoivent moins de 1.700 euros brut de revenu recevront 50 euros nets supplémentaires par mois.
• Les personnes qui sont sans emploi depuis plus de deux ans seront obligées de livrer un travail d’intérêt général.
• Le bonus habitation (woonbonus) qui offrait un avantage fiscal aux personnes ayant un crédit hypothécaire est supprimé.
• Les droits d’enregistrement sont, eux, abaissés de 7% à 6% pour les personnes qui achètent un nouveau bien immobilier.
• Les chèques-services coûteront plus cher.

Politique d’intégration:

• Le parcours d’intégration pour les primo-arrivants va devenir payant et coûtera 360 euros. Les personnes qui échouent ou qui doivent repasser un examen devront à nouveau payer.
• Le niveau du parcours d’intégration sera plus difficile en ce qui concerne les connaissances du néerlandais et des « normes et valeurs partagées ».
• Les cdemandeurs d’asile ne pourront plus prétendre à une allocation familiale durant la procédure de leur demande.
• Les primo-arrivants n’auront accès à la caisse flamande d’assurance santé ou à un logement social qu’après avoir séjourné 10 ans en Flandre, dont 5 ans de façon ininterrompue

Les points frappants:

• La Flandre aura désormais un ministre de la Justice et de la Préservation civile. Il devra notamment servir à mieux lutter contre les abus et la fraude. Le fait est marquant puisque la justice est normalement une compétence fédérale.

•Le nouveau gouvernement flamand va mettre fin à sa collaboration avec Unia, le centre inter-fédéral pour l’égalité des chances. L’objectif est de créer un centre similaire flamand. Unia perd ainsi environ 10% de son financement.

• Un « canon flamand » sera établi. La liste reprendra tous les points d’ancrage liés à la culture et à l’histoire flamande.Elle devra être apprise dans les écoles et par les nouveaux-arrivants.
• Le vote obligatoire lors des scrutins locaux est officiellement supprimé. Les citoyens flamands ne seront donc plus obligés d’aller voter lors des élections communales et provinciales. Le système de nomination d’un bourgmestre sera pour sa part adapté à celui appliqué en Wallonie.

Plus d’informations sur l’accord du nouveau gouvernement flamand sur le site en français de la VRT, Flandreinfo.be

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée