Daar Daar logo

17 mai 2019

Les eurodéputés flamands manquent de transparence

Temps de lecture: 3 minutes

Nombre d’eurodéputés flamands ont pesé au sein de l’Union européenne. Mais sur leurs indemnités et leurs contacts avec les lobbyistes, ils restent souvent très discrets.

Sur les douze responsables politiques flamands qui siégeaient au Parlement européen jusque fin avril, neuf n’ont communiqué aucune information, ces dernières années, sur les lobbyistes qu’ils ont rencontrés ou sur l’usage qu’ils font de leur indemnité journalière, de leurs frais de déplacement ou de leur indemnité de frais généraux, qui s’élève à 4 513 euros mensuels. Bart Staes (Groen), Kathleen Van Brempt (SP.A) et Tom Vandenkendelaere (CD&V) sont ceux qui font figure d’exception : ils ont publié une liste détaillée de leurs entretiens avec des lobbyistes et fourni des informations complètes (dans le cas de Staes et de Van Brempt) ou partielles (pour Vandenkendelaere) sur leurs frais.

« L’essentiel des eurodéputés flamands se comportent en fait “à la belge” », résume Steven Van Hecke, chargé de cours en politique européenne à la KU Leuven. Aux côtés d’Isabelle De Coninck et de Wouter Wolfs, il a passé au crible le travail de ces douze parlementaires — parmi lesquels sept « remplaçants » qui n’avaient pas été élus directement en 2014.

Les députés européens ne sont pas tenus de justifier la manière dont ils emploient leurs indemnités. Et seuls ceux qui ont la charge d’un dossier législatif doivent transmettre les noms des lobbyistes qu’ils ont rencontrés durant la phase préparatoire. Pour autant, rien ne les empêche d’agir dans la transparence. « La plupart des Britanniques fournissent un aperçu détaillé de leurs dépenses », explique Van Hecke. « C’est à l’aune de cette bonne pratique que nous avons évalué la conduite des eurodéputés flamands ». Les résultats sont décevants.

Dans le rapport, l’universitaire analyse également l’activité parlementaire des douze élus — sur cet aspect, ils s’en sortent globalement mieux. Steven Van Hecke a choisi de ne pas établir de classement, car tout dépend de l’importance que l’on attribue aux indicateurs. Les données permettent tout de même de dégager deux groupes de tête.

Sur le plan législatif, Helga Stevens (N-VA), Bart Staes (Groen), Ivo Belet (CD&V) et Mark Demesmaeker (N-VA) ont eu du poids, au cours de la législature écoulée, en raison de la rédaction d’importants rapports. Au sein du Parlement européen, c’est ainsi que l’on mesure le « poids » d’un député.

Un renouvellement important

Si l’on s’intéresse à l’influence politique, Guy Verhofstadt (Open VLD), Anneleen Van Bossuyt (N-VA) et Kathleen Van Brempt (SP.A) méritent quelques éloges. En tant que chef de file des libéraux, Verhofstadt s’est souvent imposé dans les débats et a tenu le rôle de négociateur en charge du Brexit pour le Parlement européen. Van Bossuyt a obtenu, en juin 2017 (notamment grâce au Brexit et au repli des conservateurs britanniques) la présidence de la commission du marché intérieur. En qualité de vice-présidente du groupe sociodémocrate, Van Brempt a consacré énormément de temps et d’énergie à définir l’orientation de son groupe en assurant parallèlement la présidence de la commission d’enquête sur le Dieselgate, qui a proposé des mesures visant à éviter les abus à l’avenir.

Trois Flamands figurent dans le top 100 des eurodéputés les plus influents publié fin avril par l’ONG VoteWatch : Guy Verhofstadt à la 9e place, Bart Staes à la 27e en Anneleen Van Bossuyt à la 89e.

VoteWatch a par ailleurs conclu que les eurodéputés belges boxaient au-dessus de leur catégorie si l’on tient compte de la taille de notre pays dans son ensemble. Est-ce aussi le cas des Flamands ? « Si l’on s’en tient aux activités législatives, les francophones s’en sortent mieux », répond Van Hecke, qui rappelle que cette situation s’explique en partie par l’important renouvellement côté flamand. « Si les Flamands boxent au-dessus de leur catégorie, ils le doivent surtout à leurs fonctions influentes au sein du Parlement ou des groupes. »

Le rapport complet est disponible à l’adresse https://soc.kuleuven.be/io/verkiezingen/ep-verkiezingen

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée