Daar Daar logo

La garden-party de Jan Jambon

(cc) Pixabay

19 mai 2021

La garden-party de Jan Jambon

Tous les mercredis, notre responsable éditoriale, Joyce Azar, propose dans l’émission Matin Première (RTBF) une chronique vue de Flandre. Une fenêtre ouverte sur l’actualité du nord du pays.

Temps de lecture: 2 minutes

C’était un début de semaine plutôt agité pour le ministre-président flamand. Dimanche, Jan Jambon (N-VA) a voulu clarifier les règles sanitaires concernant les fêtes privées à l’extérieur. Mais il s’est surtout attiré un torrent de critiques.

Jan Jambon s’exprimait sur la chaîne de télévision anversoise, ATV. Et il en a surpris plus d’un en annonçant que dès le 9 juin, il sera possible d’inviter jusqu’à 50 personnes dans son jardin. A la condition, toutefois, d’engager un traiteur professionnel, qui devra donc fournir boissons et victuailles, mais qui devra aussi assurer le respect des règles sanitaires par les convives.

Ces règles sont les mêmes que celles dans l’horeca : les tables – de maximum 4 personnes –  doivent être espacées d’un mètre et demi, les invités doivent porter le masque dès qu’ils se lèvent, et la fête doit se terminer à 22 heures.

Des traiteurs gendarmes

Ce sont donc les traiteurs professionnels qui vont devoir jouer au gendarme lors de la fête. C’est d’ailleurs l’une des critiques qui vise le ministre-président flamand. Les réactions vont souvent dans le même sens : la mesure est qualifiée d’absurde, ou d’insensée.

Pour certains, elle a toutefois le mérite de rassurer les professionnels du secteur, à l’arrivée des communions solennelles et autres barbecues estivaux. Depuis l’annonce de Jan Jambon, les traiteurs ont d’ailleurs reçu de très nombreuses commandes. Beaucoup se disent prêts à répondre aux demandes, quitte à jouer au gendarme. Car pour eux, c’est soit ça, soit rien, et tant pis si certaines situations risquent d’être difficiles à gérer, une fois que l’un ou l’autre invité a par exemple un verre dans le nez.

Un jardin de 100 m2

Ce qui risque d’être compliqué aussi, c’est d’avoir un espace extérieur assez grand pour accueillir tout le monde. C’est d’ailleurs l’autre principale critique qui a émané suite à l’annonce de Jan Jambon.

La suite de la chronique de Joyce Azar sur le site Auvio de la RTBF

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée