DaarDaar

Le meilleur de la presse
flamande en français

Fusion entre Anvers et Borsbeek : la stratégie politique de Bart De Wever
01·02·22

Fusion entre Anvers et Borsbeek : la stratégie politique de Bart De Wever

Temps de lecture : 2 minutes Crédit photo :

Photo by Ernest Ojeh on Unsplash

Auteur⸱e
Dominique Jonkers
Traducteur Dominique Jonkers

En fusionnant sa ville avec la commune limitrophe de Borsbeek, le bourgmestre d’Anvers (et donc son parti, la N-VA) renforcerait-il son positionnement ? À Borsbeek, la N-VA est la deuxième force politique, avec 38 %, derrière la liste d’intérêts communaux « Iedereen Borsbeek ». Selon le politologue Dave Sinardet, « cette fusion ne serait pas une mauvaise affaire pour le bourgmestre De Wever, mais l’impact en serait limité ». « Pour Bart De Wever se présente une occasion historique de créer une ville-région » La N-VA est solidement implantée à Anvers et dans sa périphérie. Le parti doit cependant compter avec des résistances internes. Et notamment celle de Jan Jambon (N-VA), qui va jusqu’à refuser toute extension des lignes de tram d’Anvers vers Brasschaat. »

Bart De Wever et son collègue de Borsbeek, Dis Van Berckelaer, du parti Iedereen Borsbeek, ont annoncé vendredi leur intention de fusionner leurs deux communes. Si le projet réussit, les habitants de Borsbeek pourraient voter aux élections communales anversoises dès 2024. Lors du scrutin communal de 2018, le bourgmestre de Borsbeek, Dis Van Berckelaer, avait frôlé un score de 40 %. Sa liste se compose de représentants du parti local Borsbeek boven Alles (BbA), de Groen et du CD&V. L’élection avait été serrée, avec un score de 38 % des voix pour la N-VA. Le Vlaams Belang, bon troisième, avait dû se contenter de 13,8 %. Ces trois partis composent aujourd’hui le conseil communal. Si le projet de fusion aboutit, cela pourrait bien renforcer la position du bourgmestre De Wever, qui a déjà laissé percer son ambition de solliciter un troisième mandat maïoral. Les votes N-VA de Borsbeek seraient donc les bienvenus.

Un renforcement à droite

« Sur le plan électoral, ce ne serait certainement pas une mauvaise affaire pour Bart De Wever et pour son parti », estime Sinardet. « Mais il ne faut pas en surestimer l’impact ». Borsbeek compte environ douze mille habitants. Par rapport à une ville d’un demi-million d’habitants, cela ne pèse pas lourd. Cette fusion aurait peut-être un effet électoral, mais limité, pas vraiment significatif. Elle viendrait cependant renforcer la droite à Anvers. Si la commune en question avait été lourdement orientée à gauche, le bourgmestre y aurait probablement réfléchi à deux fois. »

Reste à voir sous quelle forme se manifestera l’opposition à ce projet de fusion. Le Vlaams Belang ne veut pas en entendre parler, et compte même organiser un référendum. S’il devait se créer d’ici 2024 un parti appelant à l’indépendance de Borsbeek, cela pourrait modifier sensiblement les équilibres politiques au sein de la commune.

D’après Dave Sinardet, il est toujours agréable pour un bourgmestre de pouvoir étendre les limites de son territoire. Il ajoute : « Bart De Wever a toujours été partisan d’une meilleure intégration entre la ville et sa périphérie. »

L’idée d’une ville-région, défendue en son temps par l’ancien bourgmestre anversois Bob Cools (Vooruit) semble toutefois morte et enterrée.

« Ce débat a refait surface à plusieurs reprises », explique le politologue. « Mais l’idée s’est toujours heurtée à de fortes réticences. À l’époque, Anvers était aux mains des socialistes, alors que les communes de la périphérie votaient majoritairement à droite. Les élus communaux voyaient dans l’idée de ville-région une tentative des socialistes d’étendre leur pouvoir. Aujourd’hui, c’est à Bart De Wever que se présente maintenant une occasion historique de créer effectivement une ville-région. La N-VA est solidement implantée à Anvers et dans sa périphérie. Le parti doit cependant compter avec des résistances internes. Et notamment celle de Jan Jambon (N-VA), qui va jusqu’à refuser toute extension de la ligne de tram d’Anvers vers Brasschaat. »

Partager :
Mots clés :
© DaarDaar ASBL 2021 - Mentions légales - Vie Privée