Daar Daar logo

21 janvier 2019

Félix Tshisekedi a utilisé un faux diplôme pour poser sa candidature

Temps de lecture: 1 minute

Il est maintenant établi que l’homme qui a été proclamé vainqueur de l’élection présidentielle du 30 décembre en République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a utilisé un faux certificat pour poser sa candidature. Cela a été démontré par … la justice belge, à la demande de la justice congolaise. Le parquet-général de la Cour d’appel de Matete (Kinshasa) avait envoyé pour cela à Bruxelles, au mois d’août déjà, une « commission rogatoire internationale ». Une demande d’entraide judiciaire. Les collègues belges ont pris cette mission très au sérieux.

Les rumeurs sur le faux diplôme du candidat à la présidence Félix Tshisekedi circulent depuis des mois déjà au Congo. Des médias congolais et belges en ont reçu la confirmation auprès de l’école concernée, à savoir l’Institut des Carrières Commerciales (ICC) à Bruxelles. Des porte-paroles de l’UDPS, le parti de Félix Tshisekedi, répondent chaque fois que le candidat président n’a pas du tout utilisé le document en question pour présenter sa candidature.

Au Congo, un candidat au poste de président doit soit présenter un diplôme d’études supérieures, soit pouvoir prouver cinq ans d’expérience professionnelle en politique, dans l’administration ou dans le domaine économique.

Des documents obtenus par la rédaction de VRT NWS démontrent maintenant de façon irréfutable que Félix Tshisekedi a effectivement présenté ledit document pour soutenir sa candidature, mais aussi que la justice congolaise a douté depuis le début de l’authenticité du diplôme et l’a fait inspecter par la justice belge.

Lire la suite de l’article sur le site en français de la VRT, Flandreinfo

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée