Daar Daar logo

Derrière le « Fossile du jour », un ancien du SP.A

(c) COP PARIS

1 décembre 2015

Derrière le « Fossile du jour », un ancien du SP.A

Temps de lecture: 2 minutes

Douloureux, ce prix de « Fossile du jour » dont notre pays a hérité lors de la Conférence sur le Climat. Mais il serait tout de même bon de signaler que ce prix a une connotation politique. En effet, le directeur du Climate Action Network (CAN), qui décerne ce titre, n’est autre qu’un certain Wendel Trio. En 2007, ce dernier s’affichait encore, tout sourire, sur une liste SP.A.

Dès l’ouverture du Sommet sur le Climat de Paris, la Belgique a donc été proclamée « Fossile du jour ». L’information a été largement relayée, aussi bien par les médias nationaux qu’à l’étranger. Il est vrai que l’absence d’accord visant à partager les efforts environnementaux entre les entités fédérées du pays demeure une douloureuse réalité.

Mais revenons un instant sur ce prix et sur l’organisation qui le décerne : chaque jour pendant la conférence, le Climate Action Network (CAN) remet le prix du Fossile à un pays qui fait obstacle aux négociations. Le premier jour (celui de la Belgique) est sans nul doute celui où le CAN bénéficie de la plus grande attention médiatique. La coupole n’a pas mâché ses mots : « la Belgique est le parfait contre-exemple de ce qu’un pays riche industrialisé doit faire en venant à des négociations internationales sur le climat. C’est un ‘failed state’ sur le plan de l’action climatique. Alors que le reste du monde réfléchissait aux détails de la négociation, les différents gouvernements belges n’ont toujours pas décidé, après six ans, des efforts que les entités du pays devront se partager pour lutter contre le changement climatique ».

Wendel Trio sur la liste du SP.A

Qui dirige le Climate Action Network et qui a fait ces déclarations? Son directeur, Wendel Trio. Un Belge. L’homme est aussi une ancienne figure de la politique nationale. En 2007, il avait été embrigadé en fanfare par l’ancien président des socialistes flamands, Johan Vande Lanotte. Trio était alors directeur de campagne chez Greenpeace. L’objectif était qu’il obtienne un siège au sein du Parlement, soit en héritant d’une place à la Chambre, soit en étant coopté au Sénat. Mais aucune de ces belles promesses ne put finalement être tenue en raison du cuisant revers essuyé par le parti lors de ces élections. Mendel Trio avait alors récolté 2.706 voix de préférence.

Il existe donc plus qu’un lien avec le SP.A, un parti qui se montre particulièrement critique envers la politique climatique du gouvernement. D’ailleurs, le terme ‘failed state’, utilisé hier par le CAN, avait déjà été employé par la présidente de Groen, Meyrem Almaci la semaine dernière, lors d’un débat télévisé sur l’environnement.

Wouter Verschelden pour Newsmonkey

Traduit du néerlandais par Joyce Azar

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée