Daar Daar logo

19 juin 2020

Salut hitlérien: la VRT présente ses excuses au Vlaams Belang et coupe une séquence

Temps de lecture: 3 minutes

À la demande du Vlaams Belang, la VRT a supprimé une séquence de l’émission satirique « De ideale Wereld », à cause d’une plaisanterie unissant dans la même phrase le parti d’extrême droite et le salut hitlérien. Il s’agit là d’une immixtion surprenante du monde politique dans un programme de la VRT, par le biais de son conseil d’administration.

Le 30 avril, l’émission satirique hebdomadaire De ideale wereld avait invité le très populaire humoriste flamand Geert Hoste. Plaisantant sur le port du masque, celui-ci avait demandé comment se saluent des membres du Vlaams Belang (VB) quand ils portent un masque sur le visage. Réponse : par le salut hitlérien. Si vous voulez regarder à nouveau l’émission aujourd’hui sur VRT Nu (l’équivalent du site Auvio de la RTBf), vous ne verrez pas ce passage. La séquence a été coupée à la demande du Vlaams Belang, comme en témoignent plusieurs courriels échangés par les membres du conseil d’administration, courriels qu’un vent favorable a fait parvenir à nos confrères du Standaard.

Le 4 juin, Jan Huijbrechts, membre Vlaams Belang du conseil d’administration de la VRT, adresse un courriel à l’ensemble des membres du conseil d’administration de la VRT et à l’administrateur délégué, Leo Hellemans. Jan Huijbrechts, dont deux parents sont décédés dans les camps de concentration, trouve la vanne lamentable. « Je me tiens pour personnellement offensé. Je n’admets pas qu’une chaîne de service public associe mon parti au national-socialisme », écrit-il. Selon lui, ce n’est pas une première, et cette plaisanterie est une « provocation délibérée ».

Philippe Beinaerts (N-VA) lui emboîte immédiatement le pas, et même Luc Van den Brande, président du conseil d’administration, réagit. « Je comprends parfaitement vos réflexions (…) et j’entends bien soulever la question avec Leo », répond-il, visant ainsi Leo Hellemans, CEO intérimaire de la VRT.

Une « erreur d’appréciation »

Le jour même, par courriel, le directeur des programmes, Olivier Goris, présente ses excuses au conseil d’administration au grand complet. Il se dit indigné de constater que cette séquence est passée à l’antenne. « Il s’agit là d’une erreur d’appréciation qui n’aurait pas dû se produire. Nous en avons parlé avec l’équipe de rédaction du programme et avec la société de production. C’est ensemble que nous présentons nos excuses à quiconque s’est senti blessé par l’incident. » À la demande de Rudi De Kerpel, commissaire du gouvernement désigné par la N-VA, Olivier Goris assure aux destinataires « la mise en ligne imminente sur VRT Nu d’une version adaptée ».

Ces courriels dévoilent une immixtion politique dans un programme, par l’intermédiaire du conseil d’administration. Or selon les statuts, les compétences de ce conseil se limitent exclusivement à la stratégie.

Jan Jaap van der Wal, présentateur de l’émission, a lui-même décidé de couper la séquence, en concertation avec Geert Hoste et avec la société de production Woestijnvis. « Ils considéraient que c’était scandaleux. Moi pas. Mais en plein milieu de la crise du coronavirus, nous n’avions aucune envie de lancer ce débat », explique-t-il. L’animateur souligne cependant qu’à ses yeux, la décision de couper cette séquence « ne constitue en aucune façon des excuses adressées au Vlaams Belang ». « C’est nous qui avons pris cette décision. Personne ne censure De ideale wereld. »

De leur côté, MM. Van den Brande, Hellemans et Goris n’ont souhaité répondre que par porte-parole interposé. « L’attention de la direction de la VRT a été attirée sur la séquence contestée dans l’émission De ideale wereld », apprend-on. « C’était déplacé et ce n’était pas de l’humour. Lorsque l’on commet une faute, il n’est que normal de présenter ses excuses aux personnes qui se sentent heurtées. »

Il est paradoxal que ce soit justement le Vlaams Belang qui demande à la VRT de couper une séquence d’un programme satirique. En effet, pas plus tard qu’hier, c’est justement ce même parti qui déposait une proposition de résolution visant « à condamner toute velléité de censure dans les médias et à garantir au maximum la diversité idéologique. »

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée