Daar Daar logo

12 septembre 2018

Réédition de « Mein Kampf » en Flandre : une version didactique ou dangereuse?

Tous les mercredis, notre responsable éditoriale, Joyce Azar, propose dans l’émission Matin Première une chronique vue de Flandre. Une porte ouverte sur l’actualité du nord du pays.

Joyce Azar
Auteur

Alors que le racisme domine l’actualité en Flandre, notamment après la diffusion d’un reportage sur le groupe d’extrême droite Schild & Vrienden, une réédition de l’ouvrage « Mein Kampf » en néerlandais pose question au nord du pays.

La réédition de l’ouvrage controversé d’Adolf Hitler avait déjà suscité le débat en Allemagne, en 2016. Alors que le livre tombait dans le domaine public, il avait été décidé de le rediffuser sous une nouvelle version, contenant près de 4.000 notes de bas de page pour argumenter les écrits du leader nazi et éclairer le lecteur.

Aux Pays-Bas, la maison d’édition Prometheus, qui édite notamment le Journal d’Anne Frank, a décidé d’en faire de même, mais avec une approche différente : les 27 chapitres de ‘Mijn Strijd’ ont chacun été scientifiquement expliqués par un texte de l’historien néerlandais Willem Melching. Une démarche didactique, dans laquelle l’historien devient en quelques sortes le guide du lecteur. On notera aussi que le livre a fait l’objet d’une toute nouvelle traduction néerlandaise, la dernière ayant été réalisée en 1939 par un sympathisant du dictateur.

Les avis sur la nouvelle édition du livre d’Adolf Hitler sont toutefois mitigés.

La suite de la chronique de Joyce Azar sur le site auvio de la RTBF

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée