Daar Daar logo

2 décembre 2016

Molenbeek: « du thé à la menthe oui, mais de la bière aussi »

Depuis plusieurs années déjà, la commune de Molenbeek envisage d’installer un café sur sa place communale dépouillée. Jef Van Damme, membre de l’opposition (SP.A), souhaite aujourd’hui que cet établissement ouvre au plus vite, et que l’on n’y serve pas que du thé à la menthe, mais aussi de l’alcool. « Dans ce quartier, les amateurs de bière ou de vin ont très peu d’endroits où aller. »

La Place Communale de Molenbeek a été entièrement rénovée il y a plus de deux ans mais, pour Jef Van Damme, l’endroit est toujours aussi ennuyeux. Cela fait plusieurs années que le conseil communal songe à faire de l’immeuble situé en face de la maison communale, à l’angle de la rue du Comte de Flandre, un établissement horeca. Le bâtiment, vide depuis un bon moment, est la propriété de la commune. Jef Van Damme a récemment interpellé le collège échevinal pour savoir quand ce café verrait le jour.

Détail piquant : au premier étage du numéro 30 vit toujours la famille Abdeslam.

On lui a répondu que la demande de permis de construire avait été introduite, non seulement pour la propriété située dans l’angle, au numéro 28, mais aussi pour les deux immeubles adjacents, les numéros 29 et 30, eux aussi propriété de la commune. Les murs intérieurs du rez-de-chaussée devraient être abattus pour faire de ces trois maisons un commerce horeca. Détail piquant : au premier étage du numéro 30 vit toujours la famille Abdeslam.

« Un café donnerait un bon coup de fouet à la place », affirme Van Damme. Mais il trouve que cela va beaucoup trop lentement. « La place est terminée depuis l’été 2014, et c’est seulement maintenant que l’on introduit la demande de permis. En attendant la rénovation, un “commerce horeca culturel temporaire” devrait être installé, mais tout cela est encore très flou. »

Ni vin ni bière

Van Damme insiste aussi sur le fait que le nouvel établissement ne doit pas servir que du thé à la menthe, mais aussi des boissons alcoolisées. « Le centre historique de Molenbeek est aujourd’hui dominé par les commerces horeca qui ne servent ni vin ni bière. Un établissement horeca à cet endroit stratégique doit refléter la diversité de Molenbeek. En tant que propriétaire, la commune doit prendre le risque commercial d’en faire un café qui accueille les différents publics. »

Aujourd’hui, Karim Majoros (Ecolo), échevin des Propriétés Communales de Molenbeek, a déjà réagi positivement à cette proposition dans le journal « La Capitale ».

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée