Daar Daar logo

Drapeau du MHP, http://www.iha.com.tr.

Les Tweets présents dans cet article ne faisaient pas partie de l’article original.

8 mai 2018

Des échevins belges dans une parade d’extrémistes turcs du MHP

Une vidéo filmant un rassemblement d’une association proche du MHP, parti ultranationaliste d’extrême droite et bras politique des Loups gris, a eu l’effet d’une onde de choc à Heusden-Zolder. On peut y observer des drapeaux ornés de loups et des enfants en uniforme militaire paradant sur la Koolmijnlaan. Engin Özdemir, échevin local sp.a., se trouvait au cœur de la foule. « Je ne comprends pas que l’administration communale ait pu autoriser un tel défilé », s’étonne Sonja Claes.

Ce dimanche 29 avril, des adultes et des enfants ont paradé sur la Koolmijnlaan, sous l’impulsion de l’association locale Ülkü Ocagi, en arborant toutes sortes de drapeaux où figuraient notamment des loups. Une foule de manifestants brandissaient d’ailleurs l’index et l’auriculaire en l’air, signe distinctif des Loups gris, tandis que de nombreux enfants défilaient en tenue militaire. « Je ne comprends pas que l’administration communale ait pu autoriser un tel défilé », affirme Sonja Claes (CD&V). « Fermer une rue fort fréquentée à la circulation pour l’occasion, et puis quoi encore ? Et pourquoi des enfants sont-ils vêtus tels des soldats ? Je n’avais jamais assisté à pareil spectacle au sein de notre commune. » Sonja Claes s’interroge également autour de la présence d’Engin Özdemir, aperçu parmi les manifestants. « Il défile en tête d’un défilé d’une organisation braquée vers la Turquie qui ne s’occupe nullement de l’intégration. »

« Pour son premier anniversaire, l’association Ülkü Ocagi Heusden-Zolder a demandé la permission à la commune de pouvoir fêter l’évènement sous la forme d’un cortège de type ottoman », affirme Özdemir pour justifier sa présence. « La demande a été approuvée à l’unanimité par le collège des échevins. La marche reliait l’Aldi à la salle de fête Ons Huis, en passant par la Koolmijnlaan. C’est pourquoi je me devais de répondre présent, en ma qualité d’échevin des fêtes. Ne serait-ce que par respect à l’égard des organisateurs. Cela n’a rien à voir avec les Loups gris, que du contraire. L’association est principalement axée sur des formations éducatives, telles que des activités parascolaires, et l’intégration.

Loup et lion

« Nous mettons surtout l’accent sur l’aide aux citoyens », précise Erdem Kardes, président d’Ülkü Ocagi. « Nous aidons par exemple les gens à obtenir un logement social. Dimanche dernier, nous fêtions en premier lieu notre première année d’existence mais également la fête des enfants, qui se tient le 23 avril [en Turquie ndlr]. Le loup est notre symbole, au même titre que le lion et le coq ne le sont pour les Flamands et les Wallons. On est donc souvent assimilés à tort aux Loups turcs. Nous sommes nationalistes, certes, mais pas racistes. Nous prônons la paix et le vivre-ensemble. Le MHP représente un groupe restreint au sein de la communauté turque de Heusden-Zolder, mais nous sommes fiers d’avoir pu drainer d’autres groupes grâce à cette fête.

Drapeau belge

Hilal Yalçin (CD&V), présidente du CPAS de Beringen, était aussi présente lors de la marche dominicale. En simple spectatrice. Selon elle, le MHP n’est pas un parti d’extrême droite ou fasciste, tel qu’il est souvent dépeint. « Il s’agit plutôt de la version turque de la N-VA », estime Hilal. « Des drapeaux belges ont également été brandis, et j’ai entendu la Brabançonne. »

Muhammet Oktay, échevin Groen à Houthalen-Helchteren, a lui aussi été repéré sur le bitume de la Koolmijnlaaan. « Il se trouve que je rendais visite à de la famille ce jour-là, je ne me suis absolument pas rendu sur place pour le défilé. Je fais de la politique en Belgique, pas en Turquie. » D’autres représentants politiques d’origine turque, contactés avant-hier par nos soins, ont jugé inapproprié de voir des enfants parader en tenue militaire. Néanmoins, de peur de sabrer dans leur base électorale, aucun ne s’en est offusqué publiquement.

« La gauche face à l’extrême droite »

Ce n’est pas la première fois qu’un rassemblement du MHP fait des vagues. Il y a un an, une conférence d’un membre du MHP n’a pu se tenir à Genk après que la N-VA a ébruité l’affaire.  Alors qu’il était ministre, Marino Keulen (Open Vld) s’est quant à lui fait agresser pour avoir pris part à une réunion des Loups gris. L’an dernier encore, Dries Lesage, professeur à l’université de Gand, comparait le MHP au Vlaams Belang. Dans les rangs de branche nationale du sp.a, on laisse à la section limbourgeoise du parti le soin de réagir. « Notre échevin indique que ce défilé n’a rien à voir avec les Loups gris », selon Peter Vanvelthoven. « S’il s’avère que les Loups gris sont bel et bien à l’origine du mouvement, c’est bien entendu inacceptable. Nous sommes un parti de gauche, là où ce parti se situe à l’extrême droite de l’échiquier. Nous allons dès à présent analyser l’affaire de plus près.

 

Liliana Casagranda/Zahra Boufker

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée