DaarDaar

Le meilleur de la presse
flamande en français

Dissensions au sein de la N-VA: ce qu’en pense le Vlaams Belang
23·09·16

Dissensions au sein de la N-VA: ce qu’en pense le Vlaams Belang

Temps de lecture : 2 minutes Crédit photo :

(c) Thomas Rodenbücher

Les leaders du Vlaams Belang ne veulent pas se réjouir du malheur des autres. Mais ils parlent par expérience.

Le président du Vlaams Belang Tom Van Grieken préfère ne pas commenter les événements survenus au sein de la N-VA. Il exprime néanmoins son admiration devant l’attitude cohérente de Hendrik Vuye et Veerle Wouters et ouvre la porte à ces dissidents : « Ceux qui soutiennent notre programme sont les bienvenus. »

Filip Dewinter et Gerolf Annemans, les vieux de la vieille du Vlaams Blok et du Vlaams Belang, prennent moins de gants. « C’était voué à tourner au vinaigre », déclare F. Dewinter.

« Notre parti a connu le même sort : personne ne pouvait nous faire tomber jusqu’au jour où nous sommes tombés tout seuls. »

F. Dewinter fait référence aux querelles intestines avec Marie-Rose Morel et Frank Vanhecke qui ont finalement mené le parti à sa perte. Et il prévoit l’avenir : « Cela ne va pas cesser non plus à la N-VA. D’autres vont élever la voix. Les dissensions internes vont anéantir la N-VA. Tous les éléments pour une tragédie grecque classique sont présents. Cela peut être fatal pour un parti. »

Gerolf Annemans l’a également vu venir. « Geler la question communautaire, c’est comme congeler un corps malade », dit-il. « On ne sait jamais comment ça va se passer lorsqu’on le décongèlera cinq ou dix ans plus tard. Le CVP (ancien parti chrétien flamand, ndlr) a commis la même erreur dans les années 80. Et regardez où le parti en est. »

« Un gouvernement Michel II n’est pas possible »

Gerolf Annemans n’entrevoit pour le moment pas encore l’implosion de la N-VA. « C’est encore trop tôt », déclare-t-il. « Mais l’époque où la N-VA pouvait occulter les problèmes internes est aujourd’hui révolue. Et c’est une bonne nouvelle selon moi, car le débat sur l’avenir de la Belgique et l’indépendance de la Flandre sera enfin relancé. Je ne pense pas que la formule du gouvernement Michel I pourra être répétée après les élections de 2019. »

Partager :
© DaarDaar ASBL 2021 - Mentions légales - Vie Privée