Imaginez Geert Bourgeois proclamer l’indépendance de la Flandre

30 octobre 2017 | Auteur : | Traducteur : Guillaume Deneufbourg | Temps de lecture : 1 minute

Carles Puigdemont, homme fort du mouvement catalan pour l’indépendance, bénéficie ici, en Flandre, d’un soutien étonnamment appuyé. On le voit comme David contre Goliath, comme Astérix contre les Romains. Cet appui est d’autant plus étonnant qu’il vient aussi de citoyens qui voient d’un mauvais œil la montée en puissance du séparatisme flamand sur leurs propres terres. Gardons quand même à l’esprit que la Flandre et la Catalogne partagent pas mal de points communs. Les deux régions dominent l’économie dans leur pays respectif, elles ressentent toutes deux une certaine frustration linguistique et leurs velléités indépendantistes sont liées à une question d’identité historique. Et pourtant, tandis que l’une suscite la sympathie, l’autre passe pour une bande de nationalistes séditieux et nostalgiques.

La situation est, bien sûr, partiellement due à l’entêtement du Premier ministre espagnol Rajoy et à son manque total d’empathie. C’est lui qui a eu l’idée lumineuse d’envoyer les robocops de la Guardia Civil s’en prendre à de vieilles dames lors du référendum en Catalogne. Des agents de l’État avaient été chargés de faire sortir des citoyens bienveillants des bureaux de vote sous les yeux ébahis de la presse internationale. Dans ce contexte, il n’est donc pas surprenant que l’autre parti marque des points.

En orchestrant cette répression violente, Rajoy s’est complètement fourvoyé. Mais beaucoup oublient que l’attitude de Puigdemont est tout aussi destructrice. Imaginez Geert Bourgeois déclarer l’indépendance de la Flandre de la même manière – abstraction faite de l’absence de lien hiérarchique avec Charles Michel, une différence fondamentale entre la Flandre et la Catalogne. Pour le Mouvement flamand, ce scénario serait un fantasme qui deviendrait réalité. Mais qu’en penseraient les nombreux autres citoyens flamands qui soutiennent aujourd’hui les Catalans ?

Geert Bourgeois est un avocat et un juriste très méticuleux. Mais supposons qu’il aille quand même à l’encontre de la Constitution et de tous les autres obstacles juridiques imaginables et qu’il organise un référendum illégal, ignorant les questions et les préoccupations de tous les autres gouvernements de ce pays, et proclamant, en guise de cerise sur le gâteau, l’indépendance de la Flandre depuis le balcon de sa résidence officielle, place des Martyrs ? Deviendrait-il l’Astérix des Flandres, comme Puigdemont l’est aujourd’hui en Catalogne ?

Comme vous le savez, DaarDaar est constamment à la recherche de subsides et d'investisseurs. N'hésitez pas à nous soutenir via virement à DAARDAAR ASBL BE13 1430 9380 2539 ou via Paypal

Mots clés : , , , , ,

Le présent article a été reproduit avec l'autorisation expresse de l'éditeur responsable de sa publication initiale, tous droits réservés. Toute réutilisation doit faire l'objet d'une nouvelle demande d'autorisation auprès de la société License2Publish, responsable de la gestion des droits d'utilisation : info@license2publish.be.

(c) Flickr – Governo do Estado de São Paulo

Het Nieuwsblad

Basé à Anvers, Het Nieuwsblad est un quotidien populaire édité à plus de 250.000 exemplaires par jour. Propriété du groupe Mediahuis

Traducteur : Guillaume Deneufbourg
Auteur :
Date de publication : 28/10/2017