DaarDaar

Le meilleur de la presse
flamande en français

Lettre ouverte à Mayeur : « Un bourgmestre doit rassembler, pas diviser »
31·03·16

Lettre ouverte à Mayeur : « Un bourgmestre doit rassembler, pas diviser »

Bianca Debaets (CD&V) est secrétaire d’Etat bruxelloise et conseillère communale de la Ville de Bruxelles. Dans sa lettre ouverte adressée à Yvan Mayeur, elle critique les propos tenus par le bourgmestre de Bruxelles après les débordements avec 400 hooligans lors d’un rassemblement à Bruxelles. Il avait notamment déclaré : « C’est la Flandre qui est venue salir Bruxelles avec ses extrémistes »

Temps de lecture : 2 minutes

Lettre ouverte au bourgmestre Mayeur,

Monsieur le bourgmestre, je n’oserais pas écrire « cher Yvan », la distance politique qui nous sépare étant trop importante et l’amitié qui nous lie, trop ténue. Jamais ne s’est présentée la moindre possibilité d’ailleurs de combler ce fossé. Ceux qui ne se rendent pas (toujours) à votre avis ont peu de chances de pouvoir converser avec vous dans la sérénité.

Notre pays a besoin de responsables politiques qui rendent le vivre ensemble possible. Pourquoi donc gouvernez-vous la ville de Bruxelles d’une toute autre façon ? Vous semblez n’avoir cure de semer la discorde et la zizanie par votre mode de communication.

Le rôle d’un bourgmestre est de rassembler, pas de diviser. Pourquoi optez-vous pour la polémique et non pour la réconciliation ? Pourquoi ne vous saisissez-vous pas de la possibilité dont vous disposez d’être un véritable bourgmestre pour vos concitoyens ?

Les diverses veillées funèbres et cérémonies de ces derniers jours ont toutes été marquées par plusieurs minutes de silence. Vous seriez bien inspiré de vous taire vous aussi, ces jours-ci. De réfléchir sur la politique qui a été menée. De réfléchir au ton qui est le vôtre lorsque vous prenez part au débat public.

La réflexion est d’ailleurs un exercice qui s’impose à tout le personnel politique de Bruxelles et du reste du pays. Nous devons revenir sur ces dernières années avec humilité et dans le silence. Nous demander ce qu’il s’est passé et comment, tous autant que nous sommes, nous avons pu laisser faire cela. Je veux être la première à admettre que des erreurs ont été commises. Je veux être la dernière à rejeter la faute sur un autre groupe de la population.

Monsieur le bourgmestre, je suis prête à comprendre ce qui vous guide et ce qui inspire vos faits et gestes. Malheureusement, vous rejetez tout débat avec les personnes qui ne partagent pas vos opinions. Aussi je vous invite à procéder à un échange de vues adulte dans un des très nombreux cafés dont notre ville est si riche.

J’espère ainsi apprendre de vous pourquoi vous avez tiré le fer avec tant de rage contre la scandaleuse manifestation de dimanche, alors que vous-même n’avez rien entrepris pour l’empêcher. J’espère aussi connaître les raisons pour lesquelles vous avez pris la décision de faire désormais représenter la ville de Bruxelles par un logo uniquement francophone. Une autre de vos décisions dont on ne peut pas vraiment dire qu’elle soit rassembleuse.

Vous m’en direz certainement davantage aussi sur les raisons qui vous ont poussé à ne pas engager le dialogue avec les Bruxellois et les commerçants du piétonnier du centre-ville ainsi qu’à jouer un tour pendable aux salles de concert que sont l’AB et le Botanique en lançant vous-même une salle de concert, sans aucune concertation.

J’espère que la succession de sujets de désaccord va s’arrêter. La catastrophe qui a touché notre pays la semaine dernière a rapproché énormément de personnes. Je vous en prie, ne réduisez pas cet élan à néant par de grossières généralisations à l’adresse des Flamands.

Dans cette attente, je m’en remets au fait que plusieurs personnes au sein de votre parti sont justement capables de jeter des ponts – des Socialistes qui veulent agir pour tous les Bruxellois, indépendamment de la langue, de la religion, de la couleur de peau. J’espère de tout cœur que vous vous joindrez à eux.

Cordialement,

Bianca Debaets

Conseillère communale de la ville de Bruxelles – CD&V

Partager :
© DaarDaar ASBL 2021 - Mentions légales - Vie Privée