Daar Daar logo

Covid-19: la Belgique va vivre au ralenti, mais se ruer dans les supermarchés ne sert à rien

(cc) Pixabay

13 mars 2020

Covid-19: la Belgique va vivre au ralenti, mais se ruer dans les supermarchés ne sert à rien

Temps de lecture: 2 minutes
Joyce Azar
Auteur

Suspension des cours d’école, annulation de toutes les activités récréatives, fermeture des bars et des restaurants… le tout jusqu’au vacances de Pâques. Le gouvernement fédéral a pris des mesures drastiques, jeudi soir, pour contrer la propagation du nouveau coronavirus. 

Les mesures ont été annoncées à l’issue d’un Conseil national de sécurité, à la suite d’une longue attente.  « Nous sommes passés en phase fédérale de gestion de crise », a indiqué le Première ministre, Sophie Wilmès, qui rappelle: « cette phase a pour but de contenir la dispersion et la multiplication du Covid-19 dans notre pays ». 

Les mesures des autorités fédérales imposent :

– la suspension des cours

– la suppression de tous les évènements sportifs, culturels et folkloriques

– la fermeture des bars, restaurants et discothèques

– les commerces « vitaux » (alimentation, pharmacies…) resteront ouverts normalement. Les autres  magasins seront ouverts la semaine, mais fermés le week-end

– les transports en commun continuent de circuler, mais leur usage doit être limité. 

– le télétravail est fortement encouragé

Plus de détails et d’explications dans cet article de notre partenaire flandreinfo.be

Faire des provisions n’a pas de sens

Toutes sortes de conseils et mises en garde circulent récemment sur WhatsApp, par mail ou par sms, concernant la pandémie du nouveau coronavirus. Nombre de ces messages recèlent toutefois des informations trompeuses ou peu fiables. Mieux vaut donc s’en méfier, ne pas les partager, et continuer à suivre les informations officielles des autorités. La rédaction de la VRT a vérifié une série de publications douteuses qui circulent sur le Net.

Parmi ces informations suspectes, on retrouve celle selon laquelle il vaut mieux faire des provisions face à l’arrivée d’un ‘lockdown’ dans le pays. Le message, qui circule notamment sur WhatsApp et par sms, sème une panique inutile et non fondée. Elle a mené de nombreuses personnes à se ruer dans les supermarchés, ce qui a eu des conséquences sur certains rayons vidés de leurs produits.

D’après la fédération belge du commerce, Comeos, les achats ont ainsi augmenté de 10 à 15%. Les produits les plus demandés sont le papier toilettes et les pâtes. Comeos souligne toutefois qu’il n’y a aucun problème de ravitaillement. Tous les centres de distribution sont remplis. La fédération précise par ailleurs que les rayons vides sont également dûs au fait que le personnel prend du temps à les réapprovisionner. 

La suite de l’article sur le site flandreinfo.be 

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée