Filmées nues à leur insu: les dessous d’un forum voyeuriste

16 mars 2018 | Auteur : | Traducteur : Sebastien Cano | Temps de lecture : 2 minutes

Un individu de 41 ans, suspecté d’avoir filmé dans les vestiaires et les douches des femmes du complexe sportif de la haute-école HoGent à Gand, et d’avoir diffusé ces images sur un forum internet néerlandais, a été placé sous mandat d’arrêt mardi. L’homme était entraîneur de jeunes pour un club de sport de combat et fréquentait cette salle de sport. Cette affaire de voyeurisme fait grand bruit en Flandre.

Le forum international des voyeurs compte 172 549 membres. Des hommes qui filment des femmes sous la douche ou dans les vestiaires en catimini, puis publient les images. « C’est totalement inoffensif. » 

« Je m’autorise à le faire uniquement parce que c’est excitant et qu’il n’y a pas de victime. On ne fait de mal à personne. »

Punissable en vertu de la loi belge et pour le moins déplacé selon toutes les normes sociales, le passe-temps des membres du forum de voyeurs auquel participait avec enthousiasme Mike D. B., 41 ans, récemment arrêté, serait selon eux totalement inoffensif. « Si j’avais l’impression de causer du tort à qui que ce soit, je ne le ferais pas », explique un utilisateur écrivant sous le pseudonyme Ortonot. « Je m’autorise à le faire uniquement parce que c’est excitant et qu’il n’y a pas de victime. On ne fait de mal à personne. » 

Il existe même un « code d’honneur des voyeurs », que nombre d’hommes du forum proclament solennellement respecter. Mais il s’intéresse davantage à la protection des coupables qu’à celle des victimes. « En toutes circonstances, je m’engage à m’abstenir de partager, de publier ou de vendre des vidéos qu’un autre voyeur m’envoie en privé sans son autorisation explicite. J’attends des autres voyeurs qu’ils observent scrupuleusement cette règle en ce qui concerne mes vidéos. Cet accord vaut pour toujours, même des années après l’échange de vidéos, même si nous ne sommes plus en contact. » 

On observe que sur leur lieu de rencontre en ligne, les voyeurs manifestent une étonnante bienveillance mutuelle. Petites tapes sur l’épaule, compliments et encouragements y sont légion. « Super vidéo, mon pote. Jolie fille, bel angle », réagit un membre. Un autre ajoute : « Belle prise ! Fille parfaite, excellente vidéo (smiley). » Ou encore : « J’ai hâte de voir ta prochaine vidéo ! » On ne tarde pas à comprendre le motif de ces louanges : plus on est applaudi, plus les vidéos publiées sont nombreuses. Et plus il y a de filles à reluquer. 

La technique du trousseau de clés dans la chaussure

Sur le forum, les voyeurs échangent aussi des conseils. Les caméras intégrées à un trousseau de clés sont très appréciées. On dirait des clés de voiture. « Mets le trousseau de clés dans ta chaussure et glisse-la sous la porte du vestiaire à la piscine », écrit un membre du forum. Un autre conseille d’utiliser les montres caméras. « Tu t’agenouilles et tu filmes sous les jupes. » D’autres utilisateurs encore expliquent comment fixer une caméra miniature sous la lunette des toilettes. 

Dans une publication, SL33P3RS dévoile sa « technique du vestiaire ». Il perce un t-shirt noir pour y faire passer la caméra, puis le décore de perles pour dissimuler l’objectif. Il montre ensuite comment glisser le vêtement sous la paroi des vestiaires. « Pense à porter un t-shirt du même genre assez souvent pour que personne ne se demande ce qu’il fait par terre. Je planque ma caméra dans un sac à main pour homme. J’ai l’air bête, mais ça marche très bien. » 

Il poursuit avec d’autres conseils. « Pour les nouveaux voyeurs : soyez patients et prenez votre temps. Planifiez votre attaque et évitez d’improviser. Sachez que tout projet peut échouer : réfléchissez donc à un plan B. Aucune fille ne vaut la peine qu’on ait des problèmes à cause d’elle. » 

Des concours mensuels

Tous les mois, le gestionnaire du forum annonce un concours que remporte la vidéo récoltant le plus de voix. À la clé : six mois d’abonnement « élite ». Et il y a des règles. « Chaque membre peut participer avec une seule vidéo ou série de photos. Il doit s’agit d’une œuvre personnelle, sous peine de disqualification. Les tricheurs seront bannis. » 

Comme vous le savez, DaarDaar est constamment à la recherche de subsides et d'investisseurs. N'hésitez pas à nous soutenir via virement à DAARDAAR ASBL BE13 1430 9380 2539 ou via Paypal

Mots clés : ,

Le présent article a été reproduit avec l'autorisation expresse de l'éditeur responsable de sa publication initiale, tous droits réservés. Toute réutilisation doit faire l'objet d'une nouvelle demande d'autorisation auprès de la société License2Publish, responsable de la gestion des droits d'utilisation : info@license2publish.be.

(c) Glavo

De Standaard

Tiré à environ 100.000 exemplaires, De Standaard était à l’origine un quotidien conservateur. Quotidien généraliste de référence, il est édité par Mediahuis.

Traducteur : Sebastien Cano
Auteur :
Date de publication : 14/03/2018