Daar Daar logo

Ambiance fête foraine au gouvernement fédéral

Pixabay

19 juin 2018

Ambiance fête foraine au gouvernement fédéral

Temps de lecture: 2 minutes

Pour son dernier tour de manège avant les élections de mai 2019, la coalition gouvernementale semble vouloir se diriger vers les autos-tamponneuses. Après de longs moments, disons-le, passés au stand de tir, la collision frontale se révèle maintenant la seule option.

La semaine dernière, Kris Peeters (CD&V) et Philippe Muyters (N-VA) ont offert un spectacle désolant en se crêpant le chignon sur un plateau de télévision, en direct, à propos de la prépension chez Carrefour. Le premier ministre Charles Michel (MR) a ensuite tourné son ministre de la Défense, Steven Vandeput (N-VA), en ridicule en balayant de facto la procédure d’attribution du remplacement des F-16 d’un revers de la main. Soudain, il est à nouveau question de la piste française et d’une durée de vie prolongée des avions.

Dans le même temps, Michel est doublé par la droite par Theo Francken (N-VA) en matière de politique migratoire, domaine dans lequel le premier ministre aurait voulu jouer un rôle significatif sur la scène européenne. En outre, preuve que le gouvernement flamand s’inscrit lui aussi dans cette ambiance de fête foraine, le CD&V reproche à Ben Weyts (N-VA) de ne pas s’être suffisamment attelé à la problématique des embouteillages.

Au sein du gouvernement, d’aucuns pointent volontiers l’opposition du doigt en guise de défense, reprochant à celle-ci de n’être jamais satisfaite de rien. Impossible de déserter davantage. L’opposition a en effet pour unique vocation de faire part de ses désaccords, de questionner la politique menée, et n’a en fin de compte aucune influence si le gouvernement parvient à maintenir l’ordre dans ses affaires. C’est comme si les Diables rouges imputaient une piètre prestation aux supporters de l’équipe adverse.

Au fond, toutes ces querelles sont-elles graves ou tout simplement inhérentes au jeu politique depuis toujours ? Dans tous les cas, quiconque suit l’actualité de la rue de la Loi depuis quelques temps ne se souviendra pas d’une situation équivalente.

Mais là n’est pas le pire. En effet, à force de se chamailler, le gouvernement manque à son devoir. Le budget n’est pas à l’équilibre. La réforme des pensions est mal embarquée. Évidemment, les partis du gouvernement ont des opinions divergentes sur la question. Or faire de la politique consiste justement à s’asseoir autour de la table et à trouver un compromis. Le reste n’est que campagne. Et il est impossible de faire les deux choses en même temps, comme les événements récents l’ont suffisamment démontré.

Dans toute cette foire, seules les montagnes russes sont boudées par le gouvernement. Une attraction qui propulse à toute vitesse, procure quelques frissons, mais où, au final, tous les wagons avancent dans le même sens.

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée