La lettre des frères Dardenne à Francken, un cadeau pour la N-VA

4 janvier 2018 | Auteur : | Traducteur : Herve Voglaire Sanchez | Temps de lecture : 2 minutes

Luc et Jean-Pierre Dardenne sont deux cinéastes qui doivent beaucoup au socialisme. En effet, leurs films les plus connus ont eu la misère régnant à Seraing et dans ses alentours pour toile de fond. Un décor qui a contribué à leur succès.

Et voilà qu’à présent, en ce début d’année 2018, les Dardenne s’érigent en faiseurs d’opinion en exhortant Charles Michel à démettre Theo Francken de ses fonctions, à travers une carte blanche adressée au chef du gouvernement.

Theo Francken est coupable

Vous devez absolument lire la lettre ouverte des frères Dardenne, si ce n’est pas chose faite. D’une part parce que la rhétorique pathétique et baroque au possible y est fort amusante, surtout pour les Flamands qui ne sont pas habitués au flair francophone. D’autre part parce que l’argumentation (prétendue) des frères en dit long sur la façon de penser des opposants de Francken. En voici quelques extraits :

« Pourquoi (votre gouvernement) décide-t-il d’attendre la publication d’une enquête dont les résultats seront contestés et dont l’objectivité peut d’ores et déjà être remise en question ? »

L’enquête n’importe déjà guère plus : Francken est condamné d’avance, et la sentence est irrévocable. S’il apparaît que l’enquête indépendante contient autre chose que des éléments accablants, elle sera taxée d’ « incomplète », « partiale » et « faussée » avant d’être balayée du revers de la main. Plus rien ne pourra ensuite venir contredire le récit de la presse et d’autres opinions divergentes.

Plus aucune expulsion

« Pourquoi, Monsieur le Premier Ministre, ne reconnaissez-vous pas que le fait d’avoir renvoyé des demandeurs d’asile dans un État non démocratique pratiquant la torture est politiquement et moralement inadmissible ? »

Ce qui revient à dire : vous ne pouvez plus renvoyer qui que ce soit. Selon Amnesty International, la torture est pratiquée dans pas moins de 141 pays (sur 195). L’ONG américaine Freedom House juge seulement 45% des pays comme étant « libres » et démocratiques. En Afrique sub-saharienne, par exemple, 88% de la population vit dans un pays non libre. Si l’on suit le raisonnement des Dardenne, on ne pourra bientôt renvoyer que des Italiens et des Canadiens chez eux.

« Pourquoi ne témoignez-vous pas d’un courage politique qui vous fasse passer outre la crainte d’un électorat qui pourrait vous sanctionner ? Est-il plus important pour les représentants d’un État démocratique de parier sur la peur et les préjugés de ses citoyens ou de parier sur leur éducation à la justice ? »

Les représentants du peuple ne doivent plus représenter les citoyens, sinon les éduquer. Quiconque est partisan d’une politique de retour ferme n’a rien compris et doit de ce fait être ignoré. Ce sentiment a le vent en poupe à gauche, où l’on regarde les masses de haut tout en étant persuadé d’avoir raison.

Un cadeau

Les paroles d’évangile des frangins Dardenne ont été relayées et commentées avec ferveur dans les rangs de la N-VA. Elles rappellent instinctivement ce que l’article d’opinion a toujours représenté aux yeux du parti : un cadeau. Depuis plus d’une décennie, les jérémiades théâtrales des cultureux constituent l’un des piliers du succès de la N-VA. Au sein du parti, d’aucuns déplorent déjà le fait que Theo Francken ne pourra bientôt remporter des suffrages qu’en Brabant flamand.

En tant que moyen de pression, la lettre pourra uniquement induire l’effet inverse. Le Premier ministre Charles Michel ne veut pas passer pour la marionnette de la N-VA. Or, jouer la marionnette des frères Dardenne pourrait s’avérer encore pire. Si, par la suite, Francken finit par rester en selle – sans doute plus fort que jamais – il serait bien avisé de renvoyer une lettre à l’attention des Dardenne et de leurs alliés. Pour les remercier du fond du cœur.

Comme vous le savez, DaarDaar est constamment à la recherche de subsides et d'investisseurs. N'hésitez pas à nous soutenir via virement à DAARDAAR ASBL BE13 1430 9380 2539 ou via Paypal

Mots clés : , ,

Frères Dardennes à Cannes en 2015

Wikimedia commons
(https://commons.wikimedia.org/wiki/
File:Fr%C3%A8res_Dardenne_Cannes_2015.jpg)

Doorbraak

Doorbraak est un Pure Player très proche du Mouvement Flamand (VVB) édité par l'ASBL Stem in 't Kapittel.

Traducteur : Herve Voglaire Sanchez
Auteur :
Date de publication : 02/01/2018
Article original : Lire l'article