Daar Daar logo

10 octobre 2016

Ceci n’est pas un musée français

Le jour même où Jan Jambon (N-VA) annonçait l’élargissement de son plan Canal pour lutter contre la radicalisation, le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale Rudi Vervoort (PS) et Serge Lasvignes du Centre Georges Pompidou de Paris se félicitaient chaleureusement dans un espace qui deviendra très prochainement le Musée au Canal ou le MAC.

En une seule poignée de main, Bruxelles est pour ainsi dire devenue une dépendance de Paris. En effet, le futur musée d’art moderne et contemporain, qui investira l’ancien garage Citröen le long du canal de Bruxelles, accueillera une partie de la riche et somptueuse collection du Centre Pompidou. Les responsables de ce dernier ne se sont d’ailleurs pas fait prier pour immédiatement annoncer sur Twitter l’ouverture du nouveau Centre Pompidou Bruxelles.

Or, cet accord de principe était en réalité le résultat d’une bien mauvaise blague belge : l’ouverture en 2011 du musée Fin de Siècle avait sonné le glas du musée d’Art moderne et une grande partie de sa magnifique collection sombre depuis lors dans l’oubli, entreposée dans des cartons. Le directeur général des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Michel Draguet, a alors suggéré que l’ancien garage Citroën héberge ces œuvres pour que le public puisse à nouveau les admirer, mais c’était sans compter l’intervention du gouvernement fédéral.

Une collection fédérale dans un musée de la Région de Bruxelles-Capitale ? Et puis quoi encore !? Voilà en résumé la réaction d’Elke Sleurs (N-VA), la secrétaire d’État qui a la tutelle des musées fédéraux et qui, inutile de le préciser, n’a que très peu de sympathie pour le gouvernement bruxellois de gauche.

Résultat des courses : une absurdité totale typiquement de chez nous. D’ici quelques années, Bruxelles disposera d’une très belle collection qui, il est vrai, attirera les visiteurs en grands nombres mais qui aura été choisie par Paris alors qu’au même moment, la collection belge d’art moderne s’empoussièrera dans une cave obscure.

Mais cette collection appartient à tout le monde ! Le gouvernement fédéral doit la rendre accessible à tous ! Certes cette collection n’est pas entièrement achevée, et certes elle n’a pas été complétée comme il aurait fallu ces dernières décennies, il n’en reste pas moins qu’elle fait partie intégrante de notre histoire nationale. Il n’existe aucune raison valable, encore moins communautaire, pour justifier son retrait au grand public.

Quoi qu’il en soit, le PS compte bien réintégrer le gouvernement fédéral en 2019, grâce à quoi il aura l’influence nécessaire pour prêter cette collection au gouvernement bruxellois. Mais n’oublions pas que le PS vient de passer un accord avec un musée français qui coûtera vraisemblablement les yeux de la tête (les Français n’allaient bien évidemment pas faire gracieusement don de leurs œuvres). Bruxelles n’a vraiment pas de quoi être fière de cette nouvelle acquisition et elle serait bien hypocrite de s’en vanter.

© DaarDaar ASBL 2017 - Mentions légales - Vie Privée