Racisme ou tradition? Le « Pacte du Père Fouettard » relance la polémique

14 novembre 2016 | Auteur : | Temps de lecture : 1 minute

En Flandre, les traces de charbon remplaceront désormais le maquillage noir du Père Fouettard. Plusieurs organisations, un magasin de jouet, des chaînes de télévision ainsi que les écoles ont signé dans ce cadre le « Pietenpact », un accord voué à mettre un terme à la polémique qui accompagne chaque année la venue de Saint Nicolas.

Le « Pietenpact » est une initiative de l’asbl néerlandaise et flamande Huis deBuren qui a œuvré durant un an en vue d’une solution aux discussions qui sévissent depuis des années en Flandre et aux Pays-Bas sur le caractère – considéré par beaucoup comme raciste – du célèbre compagnon de Saint Nicolas.

 

Si d’aucuns estiment qu’il ne faut rien changer à la couleur de Zwarte Piet (un nom qui pourrait être littéralement traduit pas Pierre Noir), de nombreuses voix se sont levées ces dernières années pour dénoncer l’origine coloniale dénigrante du personnage. Pour les uns, le Père Fouettard n’est qu’une innocente tradition. Mais d’autres dénoncent le fait qu’il représente notamment un « stupide valet noir au service d’un blanc ».

Le « Pacte du Père Fouettard » doit mettre un terme au débat. Désormais, tout est permis, excepté les stéréotypes raciaux.

Lire la suite de l’article sur le site de notre partenaire Flandreinfo.be

Pour Bart De Wever, le pacte est « totalement superflu »

D’après le bourgmestre d’Anvers, qui a accueilli samedi Saint Nicolas venu d’Espagne, le problème avait déjà été résolu l’année dernière, lorsqu’il avait été décidé de maquiller le Père Fouettard avec de la suie. Pour Bart De Wever, c’était une bonne idée, qui respecte la tradition, sans tomber dans la caricature.

Le président de la N-VA s’interroge dès lors sur la nécessité de relancer la polémique. « On parle maintenant de Pères bleus, jaunes ou gaufrette à la mélasse, mais personne n’est demandeur en Flandre », a-t-il déclaré au micro de la VRT. « Le débat vit toujours aux Pays-Bas, mais pas chez nous ».

Lire la suite de l’article sur le site de notre partenaire Flandreinfo.be

Mots clés : , ,

Flandreinfo.be

Flandreinfo.be est le pendant francophone du site de la VRT DeRedactie.be. Il propose des articles et des vidéos traitant du Nord du pays.

Auteur :
Date de publication : 12/11/2016
Article original : Lire l'article