Des jus pour lutter contre le gaspillage !

1 novembre 2016 | Auteur : | Temps de lecture : 2 minutes

La campagne de crowdfunding de Juice For Change se termine le 5 novembre et il reste encore plus d’un quart de la somme à collecter.

Cette année, plus de 25 millions de kilos de pommes et de poires devraient normalement être détruites en Belgique, faute d’acheteurs à la suite de l’embargo russe sur les fruits européens. C’est sans compter Juice For Change qui veut à tout prix éviter ce gaspillage.

« Jeter tous ces bons fruits ? Transformons-les plutôt en jus ! Si chaque Belge boit deux litres de jus de pommes, le problème est résolu! », voilà l’idée derrière le projet Juice For Change. L’équipe a lancé une campagne de crowdfunding pour éviter que des millions de fruits ne se retrouvent à la poubelle. DaarDaar a interviewé Sebastiaan Kennes, l’un des initiateurs du projet.

D’où vous est venue l’idée de lancer Juice for Change ?

« Le gaspillage alimentaire est un très grand problème et nous voulons y trouver une solution. Nous avons d’abord évalué la quantité de fruits qui risque d’être gaspillée : 25 millions de kilos ! Nous ne pouvons pas laisser faire ça, nous devons agir de manière durable autour de notre alimentation. C’est dans ce contexte que Juice For Change a vu le jour. »

De quoi s’agit-il concrètement ?

« Juice For Change est une initiative du réseau européen Food Surplus Entrepreneurs Network et d’autres entreprises. L’objectif est de lutter contre le gaspillage alimentaire. Pour ce faire, nous ne voulons pas simplement offrir les pommes, nous préférons opter pour une approche entrepreneuriale. Nous avons choisi de transformer les fruits en jus : nous avons un stock de 900 contenants de 5 litres que nous vendons. Il est important de rémunérer correctement les agriculteurs. Nous avons rencontré de jeunes agriculteurs qui étaient intéressés par le projet. Nous les payons 31 cents par kilo, ce qui leur permet de couvrir les frais. Ensuite, nous produisons le jus grâce à une presse mobile. »

Vous comptez lutter contre la pauvreté. Comment vous y prenez-vous ?

« Nous offrons la possibilité de faire un don aux banques alimentaires, ça peut aider. Les gens sont bien entendu libres de le faire ou non. Même si les points de collecte ne se trouvent qu’en Belgique, tout le monde peut y participer. Étant donné qu’il s’agit d’un réseau européen, des personnes de l’étranger peuvent également contribuer au projet tout en soutenant une bonne cause. »

Pourquoi soutenir Juice For Change ?

« Nous remarquons que personne ne peut s’imaginer ce que représentent 25 millions de tonnes. Les gens sont indignés et ne savent pas quoi faire concrètement pour lutter contre ce gaspillage. Nous leur offrons une solution concrète et créative. On espère ainsi pouvoir montrer que nous pouvons envisager ce qui est au départ un problème, comme une opportunité. Nous serions heureux d’entendre que de nouvelles organisations luttent également contre le gaspillage, ce serait fantastique ! »

Comment avez-vous pu mettre cette initiative en place ?

« La collaboration entre les différentes organisations est fantastique. En 4-5 jours, nous avons lancé un crowdfunding, ce qui n’aurait pas été possible sans la collaboration des entreprises, des bénévoles de ce réseau. Le but n’est pas de regarder son propre intérêt, nous cherchons une solution pour l’intérêt général et l’environnement. »

Mots clés : , , , ,

(cc) Pixabay

DaarDaar

DaarDaar c'est le meilleur de la presse flamande en français. Nous rassemblons pour vous, chaque jour, les meilleurs articles et éditos de la presse flamande, accessibles en quelques clics.

Auteur :