Environnement: « Les arbres ont toujours eu pour vocation d’être abattus»

31 mai 2016 | Auteur : | Traducteur : Ludovic Pierard | Temps de lecture : 2 minutes

Souvent malmenée pour sa politique en matière d’abattage des zones boisées, Joke Schauvliege a de nouveau été mise à mal ce dimanche. Dans un entretien publié dans l’hebdomadaire De Zondag, la ministre flamande de l’Environnement, de la Nature et de l’Agriculture (CD&V) a tenté de défendre sa politique, mais n’y est pas vraiment parvenue. « Ce qu’on oublie souvent dans ce débat, et même si cela peut surprendre, c’est qu’un arbre a toujours eu pour vocation d’être abattu », a-t-elle affirmé. Une déclaration qui a suscité l’hilarité générale sur la toile.

« On fait comme si on abattait les arbres à tout va et qu’en plus on trouvait ça génial. Mais c’est faux. La Flandre est la région d’Europe où les zones boisées sont les mieux protégées. Les règles y sont très strictes ». C’est par ces propos, publiés dans l’hebdomadaire De Zondag, que Joke Schauvliege, la ministre de l’Environnement, de la Nature et de l’Agriculture (CD&V), a tenté de défendre sa politique en matière d’abattage des zones boisées.

« Je suis droite dans mes bottes », a insisté celle qu’on surnomme la « ministre du Déboisement ». « Il est par contre très frustrant de voir que personne ne parle de mes réalisations. Je veux conclure des compromis pour trouver des solutions », a-t-elle poursuivi.

La règle actuelle prévoit qu’une zone boisée ne peut être abattue que par une compensation ou une contribution au fonds de compensation des forêts. Joke Schauvliege souhaite augmenter le montant de cette compensation à 2,62 euros par mètre carré. Une somme jugée insuffisante par Natuurpunt, l’organisation flamande de protection de la nature et des paysages.

« Il faut faire un choix », a expliqué la ministre. « J’ai choisi de relever le prix, mais tout en restant raisonnable. Bientôt, plus personne n’osera planter d’arbres sur un terrain à bâtir de peur de ne plus jamais pouvoir les abattre. J’ai peur d’en arriver là. »

« Et puis, ce qu’on oublie souvent dans ce débat, et même si cela peut surprendre, c’est qu’un arbre a toujours eu pour vocation d’être abattu. Il ne peut pas rester planté là éternellement  », a ajouté la ministre, avant de nuancer : « nous devons néanmoins agir de façon responsable et veiller à préserver notre patrimoine forestier. »

Malgré cette ultime nuance, beaucoup d’internautes se sont étranglés à la lecture de cette déclaration. Les réseaux sociaux ont été submergés de réactions aussi virulentes qu’hilares :

Tant qu’elle y était, elle aurait aussi pu dire qu’une crevette a toujours eu pour vocation d’être transformée en croquette. #schauvliege


Ben Weyts, le ministre du Bien-être animal, se range à l’avis de Schauvliege : « les vaches et les cochons ont aussi vocation d’être abattus. »

Lire le journal et tomber sur une déclaration de Schauvliege.

FLASH : lancement d’une grande opération de recherche du cerveau de Joke Schauvliege. D’après le chef de la mission, « l’issue est très incertaine » !

 

Newsmonkey

Newsmonkey est un site d’actualité se présentant comme ‘rebelle et indépendant’ destiné à un public jeune de ‘natifs numériques’. Ce pure player flamand a été mis en ligne le 7 janvier 2014 et emploie actuellement environ 30 rédacteurs.

Traducteur : Ludovic Pierard
Auteur :
Date de publication : 29/05/2016
Article original : Lire l'article