Peter Mijlemans

Vingt-huit mesures, tel est le bilan du premier Conseil des ministres extraordinaire dont l’objectif consiste à démontrer que le gouvernement Michel I a toujours bon pied, bon œil. À défaut de créativité, le Conseil des ministres extraordinaire peut très vite prendre des allures de soufflé qui s’effondre, selon Peter Mijlemans.

Lire plus